La démission des élites

Pour dissimuler l’échec de la réunion de lundi dernier destinée à décider d’un dispositif permanent de répartition des réfugiés – à titre provisoire, comprenne qui pourra – Emmanuel Macron a mis en avant l’accord de participation de quatorze gouvernements qui aurait été enregistré à l’occasion.

Mais il n’a identifié que huit pays sur les quatorze revendiqués, laissant planer un doute sur la solidité de l’engagement des six autres, et il n’a apporté aucune précision sur le mécanisme qui aurait été retenu. On aura par contre compris que l’Italie s’y est fortement opposée, ce qui condamne le projet car il n’y a que deux ports sûrs pour les navires des ONG, ceux de l’Italie et de Malte et qu’il ne peut pas reposer sur cette seule dernière. Rendez-vous a donc été pris pour septembre.

Rien n’a pu fléchir la détermination de Matteo Salvini, qui s’apprête au contraire à faire adopter par le parlement italien des mesures législatives renforcées destinées aux commandants des navires qui seraient tentés de forcer l’interdiction d’accoster dans un port italien, suite au précédent crée par Carola Rackete aux commandes du Sea Watch 3. Selon ces nouvelles dispositions, ils encourront une peine de prison et une amende d’un million d’euros. Ceux qui escomptaient que le Mouvement des 5 étoiles en empêcherait l’adoption en seront pour leurs frais. Sur sa page Facebook, son leader Luigi Di Maio a eu ce commentaire : « les ONG qui provoquent tous les jours l’Italie (…) ne vont plus pouvoir reprendre la mer dans l’intention de se moquer de notre pays »…

Luigi Di Maio veut éviter une crise avec son partenaire de la Ligue, les élections qui en résulteraient s’annonçant d’après les sondages très à son désavantage. La Ligue est créditée de 37% des voix, contre 17% aux élections de l’année passée. Pourtant, ce n’est pas l’afflux des réfugiés sur le sol italien qui explique cette poussée, 83.000 ayant été dénombrés en 2017, contre 18.000 en 2018 et 3.400 depuis le début de l’année. La Turquie, le Nigeria et la Libye remplissent la mission qui leur a été assignée par les autorités européennes. Démonstration est faite que le thème du danger que représente l’immigration est politiquement porteur, et la Ligue ne se prive pas de l’agiter avec bonheur. Le Mouvement des 5 étoiles, pris dans sa logique, ne peut que suivre.

À bien y regarder, cette situation n’est pas propre à l’Italie, toutes proportions gardées. Toutes confondues ou presque, les forces politiques européennes ne font-elles pas preuve d’une grande lâcheté sur ce thème, capitulant de fait devant les campagnes à tonalité raciste plus ou moins affirmées pour ne pas s’exposer électoralement ? S’il est encore fait références aux « valeurs européennes », c’est pour la forme dans les discours, et d’ailleurs on se demande bien desquelles il s’agit. Quitte à se revendiquer de celles-ci dans leur version noble, elles pourraient tant qu’à faire être défendues au lieu de les abandonner.

Recommandez par mail Recommandez par mail

Partagez

Une réflexion sur « La démission des élites »

  1. Autre point de vue expliquant l’état de décomposition avancée de l’Union Européenne :

    Europe : l’avenir d’une illusion

    https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins-dete/le-louvre-les-raisons-du-succes

    Régis Debray ne fait dans cette émission que parler d’une évidence de plus en plus difficile à camoufler : l’Union Européenne est une anti-Europe, celle des banquiers basée exclusivement sur le prima absolu de l’économie et non celle des peuples où l’économie et la finance ne seraient que de simples outils au service d’un projet politique et culturel partagé.

    Nulle élite ici, mais uniquement des courtisans se battant pour savoir lequel d’entre-eux aura le privilège de servir sa majesté financière.

    Le point final de cette tragi-comédie semble assez clair : voter « banquier », le parti qui fait monter les extrémismes pour faire échec à l’extrémisme (…) est une voie sans issue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.