Consultation

Pour la première fois, l’objectif de 1000 € de dons n’a pas été atteint, le compteur s’est arrêté à 898 €, ce qui est déjà beaucoup. Merci tout d’abord pour votre générosité, en particulier à la bonne fée qui n’en est pas dépourvue.

Faut-il incriminer un mois de février de 28 jours ou l’usure naturelle du temps ?

Je réfléchis à une autre formule, mais votre avis me serait précieux.

Recommandez par mail Recommandez par mail

Partagez

10 réflexions au sujet de « Consultation »

  1. La tectonique des plaques de nos sociétés connait partout une accélération foudroyante dont les Macron, Trump, Orbán et autres affreux, ne sont que la conséquence et non le symptôme. Nul besoin d’être grand clerc pour deviner que les choses ne reviendront pas au statu quo ante et que la folle machine néolibérale va continuer à déchirer nos sociétés de plus belle avec in fine, la violence d’État comme seul moyen de se maintenir.

    Violence d’État dont le lit est déjà préparé par nos parlementaires godillots avec les lois anti-manifestants, l’intégration des lois d’exception dans la loi ordinaire ou des préfets donnant l’ordre aux forces de police de procéder à des arrestations préventives.

    Nous nous trouvons donc à la croisée des chemins, avec un vieux monde qui refuse de mourir et nous entraine vers le pire, et un nouveau monde qui s’invente de manière anarchique sur les réseaux sociaux, dans les rues et les ronds-points.

    Pour le dire vite, la démocratie représentative de l’argent contre le désir de démocratie représentative des peuples.

    Même si le terme est galvaudé, il s’agit d’un moment historique. En tant que lecteur j’aimerais que mon blog favori continue à m’avertir de ce qui se passe à Bruxelles, Pékin, Washington et dans les conseils d’administration des mégabanques, mais qu’il me parle également de ce qui se passe en bas de chez moi.

    Mon avis à moi que je partage.

  2. Bonsoir François,

    Pour ma part, j’ai oublié de vous aider en raison du nombre de jours. 1000€, cela représente sans doute entre 50 et 150 donateurs, ce qui en réalité n’est pas énorme. Est-ce que le changement de formule du blog de Paul n’a pas détourné certains donateurs (le montant des dons étant désormais déplafonné en raison des retranscriptions de ses vidéos qu’il rémunère) ?
    Bon, il faut se dire que c’est peut-être un accident de parcours ce mois-ci… Mais il est vrai que vous pourriez également rendre le blog plus interactif en publiant certains commentaires éclairants. Et je crois que la vidéo serait également une option à ne pas négliger.

  3. Cher François,
    Ton blog avec tes billets de « décodages » est unique et irremplaçable. Merci de nous demander nos avis car je sais que tes lecteurs fidèles sont concernés par la suite.
    Il y a, je crois comprendre, un problème de fréquentation qui provoque indirectement un problème de financement participatif. Que faire donc pour accroître significativement la diffusion de ce blog ?
    L’autre jour je voyais sur le blog du Yéti la vidéo d’une jeune femme Gilet jaune (le 27.02). Elle s’exprime avec force, dignité et en 4 mn elle synthétise des points cruciaux dont nous n’avons pas cessé de parler dans des blogs comme ceux de Paul ou le tien. Comme le disent dans une autre vidéo, quatre GJ médiatisés, il y a un éveil des consciences et le discours des dominants est dévoilé comme une simple idéologie à leur service. Je me mettais à rêver qu’elle aille lire Décodages, comme François Boulo, le jeune avocat GJ (qui a eu la magnifique honnêteté de dire qu’il avait voté Sarko) s’était ensuite informé et avait fini par comprendre ─ grâce entre autres à Paul Jorion ─ les rouages prédateurs de notre économie.
    Personne ne peut jamais dire la suite de l’Histoire quand elle est en cours ; c’est une illusion dangereuse. Par contre on peut choisir son camp et cela de façon claire.
    De grands intellectuels de gauche l’ont fait. Je cite par exemple Sophie Wahnich qui a participé au livre collectif « Le fond de l’air est jaune ». Dès le début il y a eu un réflexe de classe traduisant un mépris de classe partagé par bien des intellectuels de gauche, « des factieux fachos voulant rejouer le 2d tour… » Certes il y a des gens infâmes qui sont à l’œuvre pour récupérer le mouvement mais sa force essentielle réside dans son absence de structuration. Ne pas soutenir cette révolte tellement inespérée était justement prendre le risque de la laisser aux mains de ces forces abjectes. Je crois (dans doute naïvement et malgré mon grand pessimisme) que les GJ pourraient enfin permettre d’ouvrir des perspectives nouvelles pour enfin lutter efficacement contre le système capitaliste létal. Pas avec des programmes vertueux et parfaits mais sans mode d’emploi pour les mettre en œuvre.
    Mais il n’est jamais trop tard car justement ce processus est en cours. Et c’est incroyable !
    En somme, je suggère d’essayer de diffuser ton blog vers les réseaux Gilets jaunes qui sont demandeurs de décodeurs, le faire connaître. Pour cela, il faut bien sûr en être solidaire.

  4. François,
    la qualité de ton blog n’a d’égale que ta discrétion.
    C’est bien entendu une grande qualité, car l’information et les idées prévalent toujours.
    Pourquoi ne pas intercaler des billets plus décalés entre les billets « traditionnels », des billets où le ton serait plus personnel, car informés par la connaissance intime d’un évènement, d’une réalité ici ou là, je pense par exemple à ce qui se passe actuellement au Brésil, pays que tu connais bien pour y avoir vécu, tu me diras : dans une de tes nombreuses autres vies.
    Une militante écologiste ainsi, vient de perdre la vie après avoir été torturée dans ce pays dont on pouvait tout craindre du nouveau gouvernement. Il y a Trump aux US, mais aussi cet autre géant, le Brésil, un pays qui part à la dérive, où se trouvent sans doutes les derniers représentants d’homo sapiens n’ayant pas connu ou voulu accepter les tenants et aboutissants de la révolution industrielle, leur disparition serait un signe extrêmement inquiétant pour l’humanité, sans oublier le poumon vert amazonien.
    J’ai une amie Brésilienne que j’ai connue lors de mes activités professionnelles, que je classerais à gauche, elle est retournée depuis trois ans environ dans son pays, et je n’ai plus que sa page fb pour connaître ses états d’âme. Or, que vois-je sur sa page? Une chose très surprenante pour moi : de très nombreux articles consacrés à Lula, comme s’il était la dernière bouée à laquelle se raccroche les progressistes dans ce pays.

  5. A mon avis François, mais je me suis déjà exprimé sur cette question, on ne peut pas se placer au dessus de la lutte des classes, en observateur objectif de la vie politique.

    Au delà de la lutte des classes il n’y a pas d’objectivisme, jamais !

    Le petit bourgeois voulant se placer à une exacte distance entre un ouvrier et un bourgeois, se prend des coups sur la tête venant de la gauche, et venant de la droite.

    C’est son drame. Je crois que c’est le drame de cet excellent blog.

    Depuis presque quatre mois, pas un seul billet enflammé en soutien du mouvement ouvrier révolutionnaire des gilets jaunes. Pourquoi ? Parce que l’on ne veut pas se mettre en porte à faux avec des amitiés à gauche ? Cette gauche conformiste et routinière, à cause de sa direction pusillanime, n’en finissant plus de se suicider.

    Se solidariser d’avec des suicidés, n’est ce pas creuser un grand trou, et s’apprêter à s’y jeter dedans encore vivant ?

    Pour qui faut il décoder l’actualité ?

    Pour ceux qui en ont le plus besoin, pour le prolétariat !

    Avec confiance, avec entrain, avec chaleur, avec passion, avec un parti pris de tous les instants. Aide toi et ta classe t’aidera ! Voilà la dernière des vérités aujourd’hui oubliée !

    L’ouvrier n’a pas la science de son malheur François. Mais pour lui transmettre cette science lui faisant défaut, il faut gagner sa confiance, et pour gagner sa confiance, il faut rompre politiquement avec ses ennemis et ses faux amis.

    Bref , ou on écrit des billet ici, ou on les écrit ailleurs.

    Vive un blog « Décodage » au service du socialisme !

    1. Une solution dans ce cas serait de retourner sur l’ancien blog, où les valeurs du socialisme sont affirmées haut et fort.
      La raison pour laquelle Paul Jorion arrêtait son blog est qu’il n’y aurait plus de billets invités, or ce qui s’est passé, c’est que les billets invités sont revenus, certes à un rythme moins soutenu, mais ils sont bel et bien revenus.
      IL faudrait peut-être aussi que François nous dise qui sont ses lecteurs, sont-ce ceux qui venaient de chez Jorion, ou bien d’autres se sont-ils adjoints ?
      Plus de lecteurs qu’avant, moins, pareil ?
      Voilà le genre de questions auxquelles il a sans doute des réponses, étant le mieux placé pour savoir qui ils sont.
      Et aussi quels lecteurs François cherche-t-il a atteindre, et dans quel but ?
      Qui sait peut-être pas les commentateurs habituels que nous sommes, qui après tout ne sont peut–être pas représentatifs de son électorat.
      Bref, faudrait que François nous éclaire un peu à ce sujet, faute de quoi il difficile de phosphorer sur les bonnes solutions.

  6. Bonjour,

    Je ne sais pas si mon comportement est anecdotique ou révélateur mais ce qui m’a bloqué pour apporter mon soutien est que des renseignements a priori non nécessaires sont requis : n° de tel, adresse …

    Sur le fond, je pense que la formule de la participation est la meilleure. Je ne vois pas d’autre méthode pour partager l’information et son analyse avec ce haut niveau de qualité et d’indépendance.

    Votre blog fait partie de ceux sur lequel je reviens régulièrement avec beaucoup de plaisir et de curiosité. Je pense que quelle que soit la solution que vous retiendrez je vous suivrai !

    Georges

  7. Manque d’images fixes ou animées.
    Manque de billets invités ce qui permettrait de vous laisser respirer et ne pas être toujours sur la brèche.
    Ne pas craindre d’aborder d’autres sujets que le politique l’économie ou la finance.

  8. Un manque d’identité du blog peut-être (et de réponse à des questions, comme dit ci-dessus).
    Objectif ? Compétence particulière de l’auteur ? Angle d’attaque ? Domaines abordés ?
    Lectorat ? Attentes des lecteurs ? Public-cible ?
    Jadis dans l’ombre de Paul Jorion, vous y aviez votre légitimité. MAis maintenant ?

    Par ailleurs, je suis très fainéant mais aussi très méfiant de toutes ces inscriptions demandées. ET de tous ces payements contributifs demandés par des médias alternatifs. à la limite, je voudrais un payement unique sur l’année (d’un budget limité que ma petite retraite permettrait), que des medias se partageraient, éventuellement suite à mes choix.. etc. Installer un payement mensualisé est lourd et incertain, sans contrat clair avec le media qui peut disparaitre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.