Cela se passe de commentaires

Quarante-neuf réfugiés sont toujours bloqués à bord des deux navires les ayant sauvés de la noyade. Malte leur a finalement donné l’autorisation de s’abriter de la forte mer près de ses côtes, mais pas de les débarquer. Dans des conditions sanitaires qui se détériorent vite, ils attendent depuis deux semaines pour les uns, trois semaines pour les autres.

Les Pays-Bas et l’Allemagne se sont déclarés prêts à les accueillir, mais à conditions que d’autres pays en fassent autant, dans un cadre européen. Et tout reste bloqué malgré un appel de la Commission. En Italie, Luigi Di Maio s’est dit prêt à accueillir les dix femmes et les enfants se trouvant à bord des deux navires, suscitant le refus réitéré de Matteo Salvini, l’autre vice-premier ministre, ainsi que celui de l’ONG Sea-Watch, opposés à la séparation des familles.

Au Portugal, un autre scandale fait reparler de lui à l’occasion d’un jugement, celui des « visas dorés ». Depuis fin 2012, des « autorisations de résidence pour investissement » sont accordées à des candidats s’ils déboursent au moins 500.000 euros pour un achat immobilier, investissent au moins un million d’euros ou créent dix emplois.

Fin novembre 2018, le pays a dans le cadre de ce programme délivré 6.800 permis de séjour aux investisseurs et 11.600 à leurs familles, en échange de 4,15 milliards d’euros investis pour la grande partie dans l’immobilier. Les Chinois représentent le plus important contingent de ces investisseurs avec 4.000 permis de séjour, devant les Brésiliens.

Mais le Portugal n’est pas le seul à avoir adopté de telles pratiques qui permettent à leurs bénéficiaires de voyager en Europe sans visa. D’après Les ONG Transparency International et Global Witness, douze pays délivrent des permis de séjour spéciaux en Europe. L’Autriche, la Bulgarie, Chypre et Malte vont plus loin encore et accordent la citoyenneté. Au total, 6.000 nouveaux citoyens et quelque 100.000 résidents ont profité de ces programmes au cours des dix dernières années, pour des recettes globales estimées à 25 milliards d’euros.

Partagez

Recommandez par mail Recommandez par mail

Une réflexion sur « Cela se passe de commentaires »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.