5 réflexions au sujet de « Le premier ministre italien a démissionné »

  1. Deux extraits significatifs (à cette heure) :
    (« Figaro »)
    … » Principale difficulté pour Giuseppe Conte: choisir le ministre de l’Économie. Souverainiste virulent et lui-même très hostile à l’Europe, Matteo Salvini s’est montré intransigeant pour imposer le professeur Paolo Savona, 81 ans, europhobe convaincu et grand pourfendeur de la «suprématie allemande».

    Sans perdre de temps, Emmanuel Macron a appelé dès vendredi Giuseppe Conte pour l’encourager à «œuvrer ensemble sur les questions de sécurité et de migrations ainsi que les sujets géopolitiques et l’approfondissement de la zone euro». Une initiative très appréciée en Italie.

    Dans un entretien informel au Quirinal, ce même vendredi, Giuseppe Conte avait tenté de convaincre le président Sergio Mattarella d’être plus flexible sur la candidature du professeur Savona. Le chef de l’État s’était à nouveau fait l’interprète des vives craintes d’une large partie de l’Europe face à un personnage affichant aussi clairement ses convictions antiallemandes et antieuropéennes, se montrant inébranlable dans son refus de céder aux pressions de la Ligue et du M5S « .
    (« La Libre »)
    … » La fermeté du président a immédiatement suscité la fureur de Luigi Di Maio, qui a jugé « incompréhensible » le refus du chef de l’Etat italien. « Alors disons-le clairement qu’il est inutile d’aller voter, puisque les gouvernements ce sont les agences de notation, les lobbies financier et bancaire qui les font. Toujours les mêmes », a-t-il lancé dans un message vidéo, posté sur sa page Facebook.

    « Nous ne sommes pas une colonie des Allemands ou des Français », a de son côté lâché M. Salvini, en pleine ascension dans les sondages, qui ne cachait pas depuis des semaines son impatience de retourner devant les électeurs « .

    Qu’ajouter… ? Et ce sont deux « extrêmes »… Sont-ce les seuls à garder raison? …les seuls à qui se raccrocher?… Impensable..et pourtant..!

  2. Enfin un honnête homme qui souhaite appliquer la politique pour laquelle il a été élu (désigné) et qui refuse d’en appliquer une autre afin de ne pas trahir le peuple.

    Ce n’est pas de ce côté ci des Alpes que nous verrons cela.

  3. Bonsoir

    C’est triste mais nous en sommes arrivés au point ou oui les extrêmes sont les seules alternatives. Une variante du TINA en somme.

  4. Les électeurs italiens dans leur majorité ont voté pour des candidats opposés à l’euro mais le chef de l’état refuse la nomination d’un ministre opposé à l’euro.
    L’euro ou la démocratie, il faut choisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.