Un troisième interlocuteur a mis son grain de sel

Tout semblait très bien engagé et brusquement rien ne va plus. L’annonce du gouvernement de coalition du Mouvement des 5 étoiles et de la Ligue est repoussée de plusieurs jours, le temps que les tractations se poursuivent. Avec quel résultat ?

Le président Sergio Mattarella y serait pour quelque chose d’après la presse italienne, ayant fait savoir à Matteo Salvini de la Ligue qu’il ne saurait être question de revenir sur la loi durcissant les conditions d’accès à la retraite ou bien d’instaurer une baisse des impôts ayant comme conséquence inévitable la remise en cause des traités européens. Ce dernier, qui cherchait un compromis, ne verrait pas comment se déjuger vis-à-vis de ses militants et électeurs.

Un autre danger pourrait survenir, si finalement l’accord était signé. La majorité dont les deux mouvements disposent au Sénat est étroite, et des sénateurs de la gauche du M5S pourraient ne pas voter l’investiture du gouvernement et faire tout capoter.

Enfin, certains évoquent une manigance de Silvio Berlusconi, qui bénéficie à nouveau de ses droits civiques et qui aurait bloqué la Ligue au nom du respect de leur accord. Son calcul serait de favoriser des élections en espérant que la coalition de Forza Italia avec la Ligue remporte cette fois-ci la majorité. Très italien dans sa facture mais peu probable.

À suivre.

Recommandez par mail Recommandez par mail

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.