Le SPD donne de sérieux gages à Merkel

Pour ceux qui n’avaient pas compris et qui se berçaient de faux espoirs, est-ce maintenant plus clair ? « Un ministre des finances allemand est un Allemand ministre des finances a déclaré Olaf Scholz, le nouveau ministre des finances, l’affiliation à un parti ne joue là aucun rôle ».

Membre du SPD, il a nommé l’un des plus hauts dirigeants de la banque Goldman Sachs, le co-président du directoire de Goldman Sachs pour l’Allemagne et l’Autriche, Jörg Kukies, secrétaire d’État en charge de l’Europe et des marchés financiers.

Afin de ne pas risquer de céder à la tentation, de donner des gages et d’aider au sein de son parti Angela Merkel, il a également choisi de faire revenir dans son ministère le secrétaire d’État en charge du budget, Werner Gatzer, l’architecte du principe du « déficit zéro » de Wolfgang Schäuble.
Tenir un Congrès du SPD et organiser un referendum parmi ses membres était-il bien nécessaire ? Encore un clou planté dans le cercueil…

Recommandez par mail Recommandez par mail

Partagez

Une réflexion sur « Le SPD donne de sérieux gages à Merkel »

  1. Excellent François !

    Vous nous dénoncez ces nains sans langue de bois !

    Il ne vous reste plus qu’à écrire un petit papier sur ces soit-disant syndicalistes qui servent la soupe à Macron et ce sera parfait !

    Sur Public Sénat hier:

    « Philippe Martinez : «On veut une réforme de la SNCF et on est d’accord pour en débattre». »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.