Le climat, nouvelle mission des banques centrales

Dans la série qui s’étoffe de jour en jour « que peuvent encore les banques centrales ? », le FMI apporte sa contribution. On la doit à Kristalina Georgevia, sa nouvelle présidente, à l’occasion de la réunion annuelle du Fonds.

Continuer la lecture de Le climat, nouvelle mission des banques centrales

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Italie, le retournement de situation est confirmé

Le temps passe et rien n’intervient. Le sort du gouvernement italien dépend-il de la nomination au poste de ministre des finances de Paolo Savona ? Sergio Mattarella résiste à celle-ci et les leaders des deux mouvements persistent à la soutenir, mettant tout le processus en jeu. Pourquoi est-ce aussi important ?

Continuer la lecture de Italie, le retournement de situation est confirmé

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

LE PRIX DE L’OBSTINATION DES AUTORITÉS ALLEMANDES, par François Leclerc

Billet invité.

De premières informations à propos des négociations engagées entre Allemands et Français commencent à filtrer. Et déjà il apparaît qu’elles sont mal parties pour les seconds. Le fossé entre les propositions connues d’Emmanuel Macron et les limites à leur égard exprimées par Angela Merkel n’augurent pas d’un compromis digne de ce nom.

Continuer la lecture de LE PRIX DE L’OBSTINATION DES AUTORITÉS ALLEMANDES, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

DES SIGNAUX PARTANT DANS TOUS LES SENS, par François Leclerc

Billet invité.

Qui l’aurait prédit il y a encore quelques jours, les élections législatives allemandes de septembre prochain ne sont plus synonymes de quatrième mandat garanti pour Angela Merkel ! Bénéficiant d’une soudaine et puissante percée dans les sondages, un SPD désormais dirigé par Martin Schulz a ouvert le jeu politique, plaçant désormais la chancelière sur la défensive. Le nouveau secrétaire général peut aujourd’hui prétendre lui succéder au sein d’une nouvelle grande coalition qu’il dominerait, si les sondages le confirment.

Continuer la lecture de DES SIGNAUX PARTANT DANS TOUS LES SENS, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Obligations indexées sur la croissance : L’HEURE DES SOLUTIONS HÉTÉRODOXES, par François Leclerc

Billet invité.

Les interrogations se multiplient, les propositions hétérodoxes également. En raison des phénomènes inexpliqués qui surgissent à tout bout de champ, mais aussi de l’absence de solution à ceux qui sont identifiés. L’irrésistible accroissement de la dette et les pressions récessionnistes persistantes y figurent en bonne place.

Continuer la lecture de Obligations indexées sur la croissance : L’HEURE DES SOLUTIONS HÉTÉRODOXES, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

NE PAS ÊTRE EN RETARD D’UN MÉTRO… par François Leclerc

Billet invité.

Dans les propos tenus par Yanis Varoufakis à ses interlocuteurs de l’Official Monetary and Financial Institutions forum de Londres, les préparatifs d’un réseau alternatif de paiement interne à la Grèce ont le plus retenu l’attention en raison de leur caractère spectaculaire. Sa description des divergences au sein du camp des créanciers est pourtant autrement plus instructive et éclairante pour l’avenir des négociations qui viennent d’être à nouveau engagées.

Continuer la lecture de NE PAS ÊTRE EN RETARD D’UN MÉTRO… par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

GRANDE POLITIQUE ET PETITS CALCULS, par François Leclerc

Billet invité.

Parlant de Wolfgang Schäuble, Yanis Varoufakis déclarait, du temps où il le fréquentait assidûment lors des réunions de l’Eurogroupe, qu’il était le seul de ses interlocuteur à avoir « de la substance ». On ne peut pas en effet reprocher au ministre allemand des convictions pro-européennes affirmées pourvues d’une incontestable cohérence. A bien y regarder, c’est d’ailleurs à leur source que François Hollande vient de puiser ses propositions d’une avant-garde européenne, dans l’intention de ne pas perdre totalement la main.

Continuer la lecture de GRANDE POLITIQUE ET PETITS CALCULS, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

LA VÉRITÉ, TOUTE LA VÉRITÉ… par François Leclerc

Billet invité.

Olivier Blanchard, l’économiste en chef du FMI, est sur le départ et, ce qui lui donne l’opportunité de livrer sur son blog « quelques réflexions » pas tout à fait anodines. Il apporte ses réponses à quatre questions dérangeantes sur la Grèce, qu’il n’esquive pas : le premier programme de 2010 n’aurait fait qu’alourdir la dette, le financement accordé aurait servi à rembourser les banques étrangères, les réformes exigées auraient produit une dépression économique, et les créanciers persévèreraient dans l’erreur. Nous voilà loin des histoires pour enfants abondamment reproduites dans les médias.

Continuer la lecture de LA VÉRITÉ, TOUTE LA VÉRITÉ… par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

LA CORDE EST TRÈS TENDUE… par François Leclerc

Billet invité.

Rejetant l’ultimatum de Jeroen Dijsselbloem lui enjoignant de solliciter une extension du plan de sauvetage existant qui lui lierait les mains, le gouvernement grec a répliqué en annonçant qu’il allait lui adresser une demande d’extension du financement européen, pour 4 ou 6 mois suivant les sources. En l’assortissant de trois garanties : pas de retour en arrière sur les réformes déjà réalisées, poursuite de la réalisation d’un excédent budgétaire primaire, et remboursement intégral des créanciers. En contre-partie, le gouvernement grec serait libre de mener sa politique de réformes, dans l’attente de la mise en forme et de l’adoption d’un nouveau plan global.

Le premier ministre grec cherche un point d’appui et joue la division entre ses interlocuteurs. Ce schéma reprend en effet les termes du texte présenté par le commissaire Pierre Moscovici avant la réunion de l’Eurogroupe d’hier, qui n’a pas été discuté lors de celle-ci mais que Yanis Varoufakis s’est déclaré prêt à signer. Il a été depuis hier confirmé qu’il représentait un projet de compromis sur lequel les fonctionnaires de la Commission avaient travaillé, mais qui n’a pas été défendu ni même revendiqué par la suite.

Continuer la lecture de LA CORDE EST TRÈS TENDUE… par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

ON EN SAIT UN PEU PLUS… par François Leclerc

Billet invité. Ouvert aux commentaires.

L’intention aurait été de saboter un accord lors de la réunion d’hier de l’Eurogroupe que l’on ne n’y se serait pas pris autrement. La comparaison entre les deux projets successivement présentés au ministre grec des finances, l’un avant la séance par Pierre Moscovici, et l’autre durant celle-ci par Jeroen Dijsselbloem le met clairement en évidence. On peut lire ici le premier que Yanis Varoufakis a déclaré s’être préparé à signer.

Plus question dans le second d’entre eux du nouveau « programme intermédiaire » évoqué dans le premier, mais la référence insistante à l’actuel programme qui se termine (le deuxième plan de sauvetage). Pas d’autre engagement des autorités européennes à propos des futures conditionnalités d’une nouvelle aide financière que de « faire le meilleur usage des flexibilité existantes dans le programme actuel ».

Sur la question clé des excédents budgétaires primaires, l’accent est mis sur les montants déjà arrêtés, tandis que le document de Pierre Moscovici prévoyait que la faisabilité de l’objectif 2015 serait examinée à la lumière de l’évolution de la situation économique. Enfin, au chapitre très sensible de la priorité accordée aux mesures destinées à faire face à la « crise humanitaire » dénoncée par le gouvernement grec, le document de l’Eurogroupe n’évoque que « l’amélioration du bien-être social » afin de ne pas avoir à reconnaître les dégâts et de rendre problématique son adoption.

Sans commentaire.

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail