Une martingale pour les paris financiers

Les spéculateurs auraient-ils trouvé une parade leur permettant de ne pas participer à la course effrénée à la vitesse de transmission de leurs ordres d’achat et de vente ? Pour donner un exemple, les données de marché mettent en moyenne 4,01 millisecondes  pour être transmis de Wall Street à Chicago.

Continuer la lecture de Une martingale pour les paris financiers

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail