Comme si de rien n’était

La crise politique continue sa traversée de l’Europe, atteignant plus particulièrement l’Italie, l’Espagne et l’Allemagne. Dans les trois cas, une coalition est en cause : l’italienne et l’allemande vacillent et l’espagnole ne parvient pas à voir le jour.

Continuer la lecture de Comme si de rien n’était

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Une journée comme les autres

La Commission européenne a l’œil. Elle réitère ses prévisions de croissance (faibles) pour cette année et pour 2020, mais elle convient que les risques de se tromper augmentent. Heureusement, Valdis Dombrovskis, le commissaire chargé de l’euro, a le remède en magasin, « il est grand temps de réformer tout en maintenant des finances publiques saines » a-t-il commenté, muni de ses œillères habituelles.

Continuer la lecture de Une journée comme les autres

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L’aveugle soutient la paralytique

Le spectacle doit continuer ! Affaiblis, Angela Merkel et Emmanuel Macron vont demain lundi se soutenir mutuellement à Berlin en clôturant les commémorations de la Grande guerre. Avec l’aide involontaire de Donald Trump qui leur a donné l’occasion de lui opposer un front uni à propos de la création d’une armée européenne, qu’il a condamné.

Continuer la lecture de L’aveugle soutient la paralytique

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le désendettement, un débat mené à reculons quand il devient inévitable

Le débat clé sur le meilleur moyen de réduire l’endettement massif rejaillit à propos de l’Italie après être réapparu en Grèce. On sait qu’il n’y a pas trente-six mille manières d’y parvenir, une forte inflation et une forte croissance étant les préférables. Par défaut, il ne reste que le réaménagement de la dette, et dans les cas ultimes sa restructuration. Mais, longtemps monnaie courante, cette dernière option est devenue un interdit, au nom des intérêts supérieurs du système financier.

Continuer la lecture de Le désendettement, un débat mené à reculons quand il devient inévitable

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

« Germany First ! »

La succession d’Angela Merkel est ouverte depuis qu’elle a annoncé que son mandat sera le dernier. Elle a préféré prendre les devants et préparé son retrait de la politique après 13 années d’exercice du pouvoir, sans toutefois avoir la garantie de rester en poste jusqu’en 2021. Aucun des deux partis de la Grande coalition, le CDU et le SPD, n’a intérêt à précipiter une crise au risque d’être conduit devant les électeurs. Mais les turbulences en son sein, qui ne vont pas cesser pour autant, sont porteuses de sérieux impondérables.

Continuer la lecture de « Germany First ! »

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le Crépuscule des dieux

Sous l’effet du poids grandissant de l’AfD d’extrême-droite, la crise politique européenne progresse à grande vitesse en Allemagne. Si des élections nationales devaient intervenir, il serait hors de question de remettre sur pied la Grande coalition CDU/CSU-SPD dont la constitution a demandé la fois dernière six mois d’efforts à Angela Merkel, car les trois partis ne disposeraient pas d’une majorité parlementaire.

Continuer la lecture de Le Crépuscule des dieux

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Pour couronner le tout, les banques grecques boulet au pied

Sur la pointe des pieds, les dirigeants européens ont organisé la sortie de la Grèce de son 3ème « plan de sauvetage » après avoir salopé le travail et dévasté le pays. Tout cela pour repousser l’échéance inéluctable de la réduction d’une dette proprement insoutenable. Mais l’admettre est incompatible avec la doxa et le déni prévaut une fois de plus, quitte à saluer non sans une forte dose d’hypocrisie le « courage » de grecs à qui ils n’ont laissé d’autre choix.

Continuer la lecture de Pour couronner le tout, les banques grecques boulet au pied

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Soubresauts de la crise politique européenne

La crise politique qui traverse l’Europe a pour l’instant abouti à l’instauration de gouvernements minoritaires en Espagne et au Portugal, une formule généralement instable sauf lorsque des circonstances particulières lui permettent de durer, ce qui est le cas.

Continuer la lecture de Soubresauts de la crise politique européenne

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

LE CADEAU DE DÉPART DE WOLFGANG SCHÄUBLE, Par François Leclerc

Billet invité.

Avec le départ de Wolfgang Schäuble de l’Eurogroupe une page est tournée selon la formule consacrée, mais cela annonce non pas un adoucissement de la politique qu’il a personnifié mais son durcissement. C’est tout le sens de son cadeau d’adieu, la communication à ses pairs d’un non paper résumant les propositions de reconfiguration du Mécanisme européen de stabilité (MES) du gouvernement allemand.

Continuer la lecture de LE CADEAU DE DÉPART DE WOLFGANG SCHÄUBLE, Par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

BAS LES MASQUES ! par François Leclerc

Billet invité.

La question n’est pas nouvelle, mais elle n’a jamais été autant d’actualité. Comment faire évoluer la politique européenne du gouvernement allemand qui s’est imposée ? Une fois encore, une stratégie d’accompagnement est privilégiée, au nom de la confiance à instaurer sans laquelle rien ne se fait, dans l’espoir d’en retirer l’inflexion recherchée. Avec quelle chance d’aboutir ?

Continuer la lecture de BAS LES MASQUES ! par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail