De la dette et de l’allocation du capital

Dans la série rien ne va plus comme avant, c’est au tour du marché obligataire européen d’apporter ses nouveautés déconcertantes et de démentir les prévisions.

Continuer la lecture de De la dette et de l’allocation du capital

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Lehman Brothers, un anniversaire célébré pas rassuré

L’anniversaire de la faillite de Lehman Brothers et de ce qui s’en est suivi rempli les colonnes. Ce sont ceux qui étaient alors aux avant-postes qui sont le plus mis à contribution, ayant la parole libérée car n’étant plus impliqués au même niveau. Sur quoi mettent-ils le plus l’accent ? Rien n’est réglé dix ans après, en dépit des mesures de régulation financières. Confirmant une fois de plus que la mémoire est courte dans les milieux financiers au vu du conformisme qui règne chez leurs successeurs.

Continuer la lecture de Lehman Brothers, un anniversaire célébré pas rassuré

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

La dette et ses contradictions

Comme nul ne peut l’ignorer, l’inexorable croissance de la dette publique fait problème. Sa soutenabilité est devenue la règle, quitte dans le cas de la Grèce à l’appuyer sur des prévisions de croissances délirantes.

Continuer la lecture de La dette et ses contradictions

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

La relance européenne au point mort

Échéance de la clarification annoncée des modalités de la relance européenne, le prochain sommet s’approche et les discussions n’avancent pas. Angela Merkel et Olaf Scholz, le ministre de l’économie du SPD, en sont encore à négocier entre eux la position allemande, et les huit pays emmenés par les Pays-Bas à réaffirmer des conditions préalables à toute avancée.

Continuer la lecture de La relance européenne au point mort

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

LIQUIDITÉ DES MARCHÉS ET BRUSQUES RETOURNEMENTS, par François Leclerc

Billet invité.

Poursuivant leur cheminement chaotique, les marchés financiers ne sont plus ce qu’ils étaient, rendant leurs intervenants perplexes quand ils ne sonnent pas l’alarme à propos de la crise de liquidité qui se préciserait. Sous les auspices de William Dudley, le président de la Fed de New York, la Banque des règlements internationaux (BRI) rend public le fruit d’une étude qui tente sans grand succès de fouiller dans les profondeurs des marchés et porte sur « la tenue de marché et transactions sur fonds propres », tandis que Larry Fink, le Pdg de BlackRock (le plus important fond d’investissement mondial), s’alarme de la venue d’un « vrai accident de liquidité [qui] déstabilise le marché », lui qui prend rarement la parole.

Le marché ne serait plus liquide comme avant, les investisseurs peinant à trouver des contreparties afin d’acheter ou de vendre des actifs financiers et les temps d’attente s’allongeant, mais quelles en sont les causes ? Il est tentant, pour ceux que cela arrange, d’incriminer la régulation financière et en particulier les règles dites Bâle III de renforcement des fonds propres et de liquidité des banques. Jouant un rôle important de teneur de marché avec pour fonction d’assurer la liquidité, les lobbies des banques ne manquent pas de faire valoir qu’un assouplissement réglementaire s’impose pour remédier à la crise de liquidité montante, les banques ayant diminué leurs activités de teneur de marché en raison des nouvelles contraintes.

Continuer la lecture de LIQUIDITÉ DES MARCHÉS ET BRUSQUES RETOURNEMENTS, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail