Le capitalisme prépare sa succession

Sévèrement secoué, le capitalisme allait-il trouver en lui-même les capacités à se réformer ? Dès le début de la crise, la question a été soulevée et amplement débattue sur le blog de Paul Jorion. Et rien n’a été tranché en attendant de voir venir. Aujourd’hui, nous y voyons plus clair. Le système n’a pas choisi ce chemin, il a seulement fait semblant. Mais il est néanmoins parvenu à se stabiliser, puissamment aidé par les banques centrales qui l’assistent. Sa crise est restée chronique.

Continuer la lecture de Le capitalisme prépare sa succession

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le modèle chinois en gestation

La transition dans laquelle la Chine est engagée est rendue plus ardue par la guerre douanière que Donald Trump mène dans le but d’améliorer la compétitivité de l’économie américaine. Un scénario prévalait en occident à son propos, mais il doit être révisé. Selon celui-ci, l’énorme marché intérieur chinois allait progressivement s’ouvrir largement aux exportations occidentales, et la Chine allait cesser de faire cavalier seul pour s’intégrer dans une économie capitaliste mondialisée. Les discussions portaient essentiellement sur les à-coups et le calendrier de cette mutation au fur et à mesure qu’elle se déroulait.

Continuer la lecture de Le modèle chinois en gestation

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Demain, les robots tailleront nos vêtements sur mesure.

La grande mutation se précise petit à petit dans tous les secteurs d’activité. Passé l’engouement excessif du départ, l’impact des nouvelles technologies se confirme dans de nombreux secteurs d’activités, en premier lieu la finance et la santé. Mais la disruption qui s’annonce suscite de fortes réactions de nature conservatrice, les banques n’entendent pas disparaitre et brident les performances de la blockchain et le corps médical y veille. Tout va être question de temps, mais les choses vont vite.

Continuer la lecture de Demain, les robots tailleront nos vêtements sur mesure.

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

TRUMP, CET ARROSEUR ARROSÉ ! par François Leclerc

Billet invité.

La mondialisation est en crise et le protectionnisme commercial de retour dans notre période de grande incertitude. Aux États-Unis, un jour le bois canadien est sur la sellette, le suivant les importations de véhicules dont la fabrication a été délocalisée au Mexique prennent le relais. Continuer la lecture de TRUMP, CET ARROSEUR ARROSÉ ! par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

ADIDAS RECRUTE SON ARMÉE DE ROBOTS, par François Leclerc

Billet invité.

La robotisation n’attend pas. Dès cette année, Adidas va engager la production à grande échelle de ses chaussures de sport, dans une usine de 4.600 mètres carrés baptisée « Speed Factory » qu’elle a relocalisée en Bavière. Son concurrent Nike est sur ses talons…

Continuer la lecture de ADIDAS RECRUTE SON ARMÉE DE ROBOTS, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

LE CAPITALISME N’A PAS LES MOYENS DE CE QU’IL PORTE EN LUI, par François Leclerc

Billet invité.

La nouvelle année est à la fois propice au bilan et à la prospective, cette figure imposée, ce marronnier comme disent les journalistes. Avec comme danger de garder le nez sur l’obstacle le plus proche, sur la dernière crise en date, obnubilé par les manifestations particulières qui s’égrènent de la crise globale qui se poursuit, oubliant ce qui les relie et occultant ses remèdes.

Huit ans après, les raisons profondes de la crise financière font toujours leur effet et ne sont même plus recherchées. Il n’est plus prioritaire d’achever une régulation sur laquelle on revient même, car une page est tournée. Seuls les esprits les plus éclairés en sont vainement à s’interroger : « comment peut-on mesurer la robustesse – ou la faiblesse – d’un système financier qui se dérobe, quels nouveaux scénarios de stress tests devraient être adoptés et qui devrait y être soumis ? ». Où le diable se cache-t-il aujourd’hui, qui va immanquablement nous surprendre ?, pourraient-ils ajouter dans cette même veine.

Le Conseil de stabilité financière (FSB) a l’année dernière ajouté avec parcimonie une pincée de compagnies d’assurance à sa liste des établissement systémiques, tout en allongeant la durée des consultations avant de décider ce qui leur sera demandé. Mais, comme le financement de la relance est attendu du shadow banking, les banques n’étant plus ce qu’elles étaient, il faut donc le ménager. La cause est entendue, le système financier a gagné la première manche et ceux qui pensaient possible qu’il se réforme en sont pour leurs frais.

Continuer la lecture de LE CAPITALISME N’A PAS LES MOYENS DE CE QU’IL PORTE EN LUI, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail