Assez de simagrées

L’Europe est mal en point et la mise en place de ses institutions le traduit avec éloquence, comment s’en étonner ? Les tractations ayant abouti à nommer des personnalités inattendues à leur tête n’ont pas été l’occasion d’un débat sur son avenir d’une grande hauteur de vue. Et, à peine nommées, celles-ci ont été contestées pour leur manque présumé d’aptitude à exercer leurs futures responsabilités.

Continuer la lecture de Assez de simagrées

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

La faiblesse politique de l’Union

La Grande Coalition allemande passera-t-elle l’hiver ? Afin de la sauver, Angela Merkel et la direction du SPD essayent de maitriser la grande confusion qui entoure en Allemagne la désignation d’Ursula von der Leyen à la tête de la Commission européenne. Quoi qu’il en soit, une telle situation est significative : cette formule gouvernementale est en fin de vie.

Continuer la lecture de La faiblesse politique de l’Union

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Des élections européennes pour ne rien faire

Non mais ! Qui est-ce qui commande ? Les statistiques d’Eurostat laissent peu de doute à ce sujet lorsqu’elles rendent public les chiffres de l’endettement au sein de la zone euro.

Continuer la lecture de Des élections européennes pour ne rien faire

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Lentement l’Europe s’effondre

Transparency international pointe du doigt l’Eurogroupe, la réunion des ministres des finances de pays de la zone euro. N’ayant aucune existence dans les traités, ne produisant aucun compte-rendu de ses fréquentes réunions, l’Eurogroupe joue le rôle d’une direction de l’économie de fait, comme abondamment illustré ces dernières années, justifiant aux yeux de l’ONG qu’il soit contrôlé par le Parlement européen.

Continuer la lecture de Lentement l’Europe s’effondre

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L’aveugle soutient la paralytique

Le spectacle doit continuer ! Affaiblis, Angela Merkel et Emmanuel Macron vont demain lundi se soutenir mutuellement à Berlin en clôturant les commémorations de la Grande guerre. Avec l’aide involontaire de Donald Trump qui leur a donné l’occasion de lui opposer un front uni à propos de la création d’une armée européenne, qu’il a condamné.

Continuer la lecture de L’aveugle soutient la paralytique

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Banquier central, de quoi se gratter la tête

À ce stade de globalisation de la crise, les modalités du resserrement des politiques monétaires des banques centrales, hésitations comprises, obéissent à des motivations complexes et contradictoires. D’autant qu’il leur est également demandé de préparer l’avenir.

Continuer la lecture de Banquier central, de quoi se gratter la tête

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

La vision allemande de l’Europe

Les élections européennes vont se tenir dans neuf mois et ne vont pas être une simple formalité. À force de chamboulements dans la vie politique des pays membres de l’Union, nul ne peut prédire ce que sera la géographie politique du prochain Parlement. Une seule certitude prévaut, ce ne seront plus les deux grandes coalitions des conservateurs et des socialistes qui en domineront les activités.

Continuer la lecture de La vision allemande de l’Europe

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L’INDÉPENDANCE DE LA BCE CONTESTÉE, par François Leclerc

Billet invité.

Des voix et non des moindres s’élèvent au Parlement européen pour contester la politique de la BCE, piétinant le mythe de son indépendance. Mais c’est pour défendre une mauvaise cause, en s’opposant au projet de nouveau traitement des prêts non performants (NPL) inscrits au bilan des banques européennes. Antonio Tajani, son président, a fait part de sa préoccupation à ce sujet, et une jacquerie s’est depuis engagée.

Continuer la lecture de L’INDÉPENDANCE DE LA BCE CONTESTÉE, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

AU PARLEMENT EUROPÉEN, LA CRISE POLITIQUE DÉBORDE, par François Leclrerc

Billet invité.

La crise politique qui parcourt toute l’Europe trouve son expression naturelle au Parlement européen, à l’occasion des auditions des candidats aux postes de commissaires. Une grande coalition composée des sociaux démocrates, des libéraux et des groupes de droite (PPE) avait pourtant été constituée avec pour objectif de garantir que les choses se passent sans mal. Mais tout est allé de travers, et une réunion de crise va réunir mardi ses protagonistes avec Jean-Claude Juncker, le président de la Commission, afin d’éviter une catastrophe lors du vote d’investiture prévu le 22 octobre prochain.

Continuer la lecture de AU PARLEMENT EUROPÉEN, LA CRISE POLITIQUE DÉBORDE, par François Leclrerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L'actualité de la crise: confusions et indécisions, par François Leclerc

Billet invité.

CONFUSIONS ET INDECISIONS

En peu de temps, de nombreux éléments concordants sont venus accréditer l’idée que nous sommes probablement au début d’un tournant de la crise. Sans être en mesure de comprendre où celui-ci va nous conduire. Comme si tous les discours dont nous avons jusqu’à maintenant bénéficié étaient épuisés, leurs veines taries, que le temps des pronostics de circonstance était révolu, et qu’il allait falloir passer d’une manière ou d’une autre à l’acte, mais lequel  ?

On perçoit dans l’actualité qu’une réelle incertitude s’approfondit dans les milieux qualifiés de décisionnaires, que ce soit en Europe ou aux Etats-Unis, selon des modes et des sujets différents. A laquelle semble correspondre une non moins réelle et palpable indécision. L’heure est encore à l’énumération des multiples dangers qui nous menacent, celui des déficits publics ayant succédé à celui de l’inflation, qui n’était plus crédible, sans que l’on soit encore franchement entré dans le vif des sujets qui risquent de fâcher. Il faudrait en tirer les conséquences, mais lesquelles précisément ?

A Washington, on est étourdi par une multiplication d’initiatives qui partent un peu dans tous les sens. Venant du Congrès ou de l’administration, toutes témoignent, dans leurs genres respectifs, de la même exigence ressentie par leurs acteurs : aller à la rencontre de l’opinion publique, à défaut de résoudre l’essentiel de ce qui la préoccupe, c’est à dire le chômage. Alors que les mégabanques poursuivent sur leur brillante et impudique lancée.

Continuer la lecture de L'actualité de la crise: confusions et indécisions, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail