L’Arabie saoudite et le Panama blanchis du blanchiment

La liste noire contre le blanchiment de l’argent et le financement du terrorisme, qui comporte seize pays, est décidément un sujet très politique. Et ce ne sont pas les efforts de la Commission destinés à protéger le système financier de l’Union de « carences stratégiques » qui y remédieront.

Continuer la lecture de L’Arabie saoudite et le Panama blanchis du blanchiment

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L'actualité de demain : À CHYPRE, LA FINANCE DE L’OMBRE PREND SES AISES, par François Leclerc

Billet invité.

Contrairement à l’adage, il peut-être indiqué de revenir sur les lieux du crime. Chypre a disparu des écrans radars et c’est bien dommage, car on pourrait y contempler un nouvel échec de la succession des plans de sauvetage des apprentis sorciers en charge du destin de l’Europe.

Ce qu’il va advenir de la Banque de Chypre, la principale banque commerciale de l’île, est en jeu après qu’elle a été forcée d’absorber Laiki, l’autre grande banque, et qu’un bail-in (sauvetage par ses actionnaires, créanciers et déposants) a été mis en œuvre de façon inédite, non sans fausses manœuvres auparavant.

Depuis, la banque est portée à bout de bras par la banque centrale chypriote, car son effondrement entraînerait celui de l’ensemble de l’économie du pays; le nouveau président Nicos Anastasiades a appelé les dirigeants européens à l’aide en juin dernier, sans succès. Toutefois, son sauvetage initial aura eu une conséquence inattendue : au terme d’une conversion en actions à hauteur de 47,5% des dépôts supérieurs à 100.000 euros (au lieu des 37,5% initialement prévus), des oligarques russes en sont devenus sur le papier les actionnaires majoritaires.. Ils avaient été à l’origine de tout le processus, dénoncés par les services allemands de renseignement (BND) comme recyclant de l’argent sale…

Continuer la lecture de L'actualité de demain : À CHYPRE, LA FINANCE DE L’OMBRE PREND SES AISES, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L'actualité de demain : QUELLES BRANCHES VONT-IL COUPER ? par François Leclerc

Billet invité.

Suite au G7 qui vient de se tenir et d’ici le 20 septembre, date du G20 de St Petersbourg, un sommet européen aura lieu le 22 mai, puis un G8 en juin, avec à chaque fois à leur ordre du jour un point sur l’évasion fiscale. Un forum mondial des administrations fiscales se réunira entre temps les 16 et 17 mai prochains. Quel foisonnement !

Parallèlement, une enquête est conjointement engagée par les autorités américaine, australienne et britannique, à propos de données encore plus fournies, mais cousines, que celles divulguées par le Centre international de journalisme d’investigation (ICIJ). D’autres gouvernements pourraient à leur demande bénéficier de leur communication. La Commission a par ailleurs pour mission, à la demande de neuf États européens, de préparer une nouvelle réglementation. Il serait aussi question de mettre sur pied un organisme international permanent en charge de la lutte contre la fraude fiscale. Enfin, les discussions se poursuivent en Europe et avec des paradis fiscaux comme Singapour à propos de la mise en œuvre de l’échange automatiques des données, afin de le généraliser.

Il est trop tôt pour estimer ce qui va pouvoir résulter de cette impressionnante suite de réunions, d’enquêtes et de négociations, mais pas pour se poser sans attendre quelques questions. Jusqu’où cela va-t-il aller ? Quel est l’enjeu ? Lever le voile sur les repaires de la finance de l’ombre ou bien épingler les plus maladroits des fraudeurs pour l’exemple et assurer de bienvenues rentrées fiscales ?

Continuer la lecture de L'actualité de demain : QUELLES BRANCHES VONT-IL COUPER ? par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L'actualité de demain : LA MATIÈRE NOIRE DE LA FINANCE, par François Leclerc

Billet invité

Faisant suite aux révélations déjà impressionnantes sur les pratiques courantes d’optimisation fiscale des grandes entreprises, mais en bien plus spectaculaires, les cas d’évasion fiscale divulgués ont fait l’effet d’un coup de pied dans une fourmilière. Dans toute l’Europe, c’est à qui se précipitera pour prendre des mesures afin qu’il y soit mis fin, en arguant de sa bonne foi, comme si ce genre d’histoire n’était pas de circonstance, au moment où il est reproché aux États de vivre au dessus de leurs moyens, avec les conséquences que l’on sait. L’avenir dira ce qui résultera de ce grand déballage précipité, mais dans un domaine où il a été toujours avancé à reculons, le vent souffle fort cette fois-ci.

Qu’a-t-il été découvert, pour provoquer une telle réaction ? L’étendue insoupçonnée de ce monde opaque ? L’existence d’une véritable industrie financière clandestine prétendant agir dans le cadre de la loi quand elle est prise sur le fait ? Non, non, on se doutait bien de tout cela, on s’y était même habitué ! La nouveauté est qu’il est perçu que ce monde est partie intégrante du nôtre et non une simple excroissance qu’il suffirait de couper. Les banques, dont nous avons appris ce qu’il faut en penser, en sont une des composantes.

Continuer la lecture de L'actualité de demain : LA MATIÈRE NOIRE DE LA FINANCE, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L'actualité de demain : DE NOUVELLES VOCATIONS S'AFFIRMENT, par François Leclerc

Billet invité.

L’Offshoreleaks, comme on l’appelle maintenant en référence au Wikileaks, n’en est qu’à ses débuts pour ceux qui s’inquiéteraient de son rendement et de la moisson limitée de révélations publiées, et ses rebondissements ne font que commencer. Le travail de décryptage de l’invraisemblable quantité de données est gigantesque, et encore plus leur analyse. Et les deux entreprises dont les donnés proviennent avaient pour l’essentiel leur clientèle en Asie et dans les territoires de l’ancienne URSS, ce qui explique que peu de noms européens apparaissent.

Les réactions ne se sont pas fait attendre, donnant la mesure de l’évènement. Celle de l’OCDE, qui marche sur des œufs pour avoir mis l’éteignoir sur le dossier et qui prétend aujourd’hui qu’il y a « une base légale pour mener des enquêtes » (sous-entendant grâce à elle), alors que leurs moyens n’ont jamais été le principal problème. « L’information est maintenant publique » reconnait dans une interview à l’AFP Pascal Saint-Amans, sans y être pour quelque chose, qui croit pouvoir ajouter « cela ne peut pas faire de mal ». Il ne manquerait plus qu’il dise le contraire !

Continuer la lecture de L'actualité de demain : DE NOUVELLES VOCATIONS S'AFFIRMENT, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L'actualité de demain : L'HYDRE N'A QU'UNE SEULE TÊTE, par François Leclerc

Billet invité

Évacués par l’OCDE et ses tours de passe-passe, les paradis fiscaux sont de retour ! Sous cette appellation exotique résultant d’une erreur de traduction, les « juridictions non coopératives » des technocrates internationaux – qu’entre eux ils appellent « juridictions à palmiers » – sont trop grosses pour être cachées ! La liste des « trop grosses… » s’allonge donc : pour faire faillite, pour aller en prison, pour être cachées… Il ne reste plus qu’à savoir comment les faire maigrir.

Dans les discours qui ne manquent pas, et qui restent sans lendemain, il n’est le plus souvent traité que de l’évasion fiscale des particuliers (ce qui la rend presque sympathique, car peut-on être contre la liberté ?). Sur le mode d’une indignation qui n’a pas encore été au bout de ses surprises, l’éditorial du jour du journal « Le Monde » vilipende ainsi les « riches particuliers », laissant prudemment poindre une interrogation sur des banques françaises qu’il ne désigne pas encore mais que tout le monde connait (une de ces précautions de langage qui sont assimilés à de la connivence, comme si le temps des convenances n’était pas révolu). S’il ne s’agissait que d’individus isolés, en effet !

Continuer la lecture de L'actualité de demain : L'HYDRE N'A QU'UNE SEULE TÊTE, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L'actualité de cet après-midi : LES OFFSHORE À MARÉE BASSE, par François Leclerc

Billet invité

Suivant la formule déjà utilisée avec succès par Wikileaks, c’est ce soir à 17 heures (16h GMT) qu’un ensemble d’informations sur les paradis fiscaux va être mis en ligne par une trentaine de grands quotidiens nationaux dans le monde entier. Le résultat de l’exploitation depuis plusieurs mois par une équipe de l’International consortium of investigate journalists de Washington (ICIJ) de deux millions d’e-mails, la liste de 122.000 sociétés qui y sont abritées et celle de 12.000 intermédiaires.

Le quotidien belge Le Soir sera de la partie !

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L'actualité de demain : LE PETIT FIL ROUGE DE L’OPTIMISATION FISCALE, par François Leclerc

Billet invité.

Le capitalisme est en grève ! C’est tout du moins ce qui ressort d’une enquête du Wall Street Journal qui révèle que 1.700 milliards de dollars rapatriés des filiales étrangères des grandes entreprises américaines ont été déposés au chaud sur des comptes ouverts dans des banques US, car il ne fait pas bon investir quand la récession sévit.

Pourtant déclarés pour trois quarts d’entre eux l’avoir été, afin de ne pas être imposés par le fisc américain (une finesse de sa réglementation, qui en comporte beaucoup d’autres), ces fonds ont beaucoup voyagé au titre de l’optimisation fiscale avant d’arriver dans leurs havres. L’un de leurs itinéraires a pu être le suivant : dégagés de l’activité des filiales européennes, recueillis en Irlande et passant par la plaque tournante de Hollande, ils ont rejoint un paradis fiscal ou un autre, avant d’être rapatriés au plus près de leur maison-mère, en dollars. On sait en effet comment l’Irlande a fait son beurre du dumping fiscal en faveur des entreprises qui y trouvent une tête de pont au sein de la zone euro, mais on connait moins les ficelles du « sandwich hollandais », comme il est plaisamment nommé, qui imposent a minima les royalties (dont la facturation permet facilement de transférer des fonds) et reposent sur des conventions fiscales avantageuses avec les paradis fiscaux.

Continuer la lecture de L'actualité de demain : LE PETIT FIL ROUGE DE L’OPTIMISATION FISCALE, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail