Anticipation

La société moderne est très fragile, sa complexité l’accentuant encore. La crise du système financier l’a bien illustré, dans l’attente de son rebondissement considéré comme inévitable. En attendant, les détériorations existantes et à venir de l’écosystème de notre planète ont pris sa place dans les esprits.

Continuer la lecture de Anticipation

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L’Aquarius 2 perd son nouveau pavillon panaméen

Panama vient de décider de retirer son pavillon à l’Aquarius 2, ainsi nommé parce que Gibraltar avait précédemment retiré celui de l’Aquarius, qui ne pouvait plus naviguer sous ce nom. Cité par un communiqué conjoint de SOS Méditerranée et Médecins Sans Frontières (MSF), le message des autorités panaméennes laisse sans voix.

Continuer la lecture de L’Aquarius 2 perd son nouveau pavillon panaméen

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L’Allemagne au centre de toutes les crises

On croyait la crise politique européenne arrivée à son paroxysme avec l’avènement de la coalition italienne qualifiée d’eurosceptique, c’était une erreur ! La crise de la droite allemande a pris le relais, en attendant un nouvel épisode très conflictuel qui se prépare à l’échelle européenne, relatif aux restrictions budgétaires.

Continuer la lecture de L’Allemagne au centre de toutes les crises

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Réfugiés : BELLES PAROLES ET SORDIDES ACTIONS, par François Leclerc

Billet invité.

Au cours de la rencontre d’hier consacrée à définir les grandes lignes d’un plan destiné à barrer la route vers l’Europe des réfugiés au départ de la Libye, on a croulé sous les bons sentiments si l’on en croit les comptes-rendus. Plus question de mettre en place au Niger et au Tchad des « hotspots », mais des « centres d’orientation » ainsi bien mieux nommés, voire même des « missions de protection ». Les réfugiés n’auront jamais fait l’objet d’autant d’attentions… en paroles.

Continuer la lecture de Réfugiés : BELLES PAROLES ET SORDIDES ACTIONS, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail