Réfugiés : le bal des hypocrites est ouvert

La « question migratoire », selon les termes choisis du ministre de l’Intérieur français, attendra encore son règlement au niveau européen. Combien de temps le provisoire accepté par le HCR comme un pis-aller va-t-il durer, les réfugiés forcés à rejoindre leur nouveau camp en attendant de connaître leur sort ?

Continuer la lecture de Réfugiés : le bal des hypocrites est ouvert

Réfugiés et otages de surcroît

N’attendant rien d’un accord européen le soulageant de leur grand nombre, le gouvernement conservateur grec a trouvé une manière expéditive de se débarrasser des réfugiés : ils sont renvoyés à la mer sans autre forme de procès, en contravention avec la convention internationale qui veille à leur protection. Une enquête du New York Times qui s’appuie sur les ONG et les gardes-côtes turcs établit que plus d’un milliers de réfugiés ont fait l’objet de 31 expulsions successives. C’est donc une politique et non pas des cas isolés.

Continuer la lecture de Réfugiés et otages de surcroît

Le retour des pestiférés

Les réfugiés sont toujours aux portes de l’Europe afin d’y trouver un abri et la question de savoir comment les arrêter revient sur le tapis. La pandémie sous sa forme aigüe n’aura été qu’une parenthèse en passe d’être refermée. L’heure des barricades a sonné.

Continuer la lecture de Le retour des pestiférés

Nous ne sommes pas au bout du compte, on s’en doutait un peu

L’euthanasie est un sujet qui suscite de fortes controverses, et elle n’est pratiquée qu’en douce, si l’on peut dire ! Mais la situation régnant à l’intérieur des résidences de personnes âgées, les Ehpad en France, ne revient-elle pas à la pratiquer à grande échelle faute de moyens et de priorités, sans que la décision d’en finir soit prise par les intéressés ? Les mouroirs de jadis ne sont pas loin. Un voile pudique, pour ne pas dire hypocrite, enrobe le drame en cours.

Continuer la lecture de Nous ne sommes pas au bout du compte, on s’en doutait un peu

Les marchés se révoltent, du jamais vu

Les places européennes et Wall Street ont connu hier leur pire journée. Les investisseurs ont manifesté sans fard leur profond désarroi, comme s’ils attendaient un miracle qui ne vient pas. Connaissant bien leur monde, ils savent que les banques centrales peuvent tenir le système financier hors de l’eau mais pas soutenir l’économie qu’ils ressentent être en péril. Le déclencheur du rebondissement de la crise de 2007 que l’on cherchait dans les profondeurs du système financier est désormais connu et, oh surprise ! il est exogène.

Continuer la lecture de Les marchés se révoltent, du jamais vu

Barrières en tout genre

La liste des murs construits dans le monde entier afin de se protéger « des autres » s’allonge au fil des ans. Et les résidences fermées où les nantis se réfugient au chaud sont devenues monnaie courante. Mais on n’arrête pas le progrès, comme chacun sait, et cela impose de parer avec des barrières d’un type nouveau aux intrusions indésirables – et potentiellement dangereuses – de la guerre numérique.

Continuer la lecture de Barrières en tout genre

Immense irresponsabilité collective

Malgré l’hiver et une mer très rude, les réfugiés tentent toujours de fuir à tout prix une Libye en pleine guerre civile. Près de 500 d’entre eux ont été sauvés le week-end dernier par les équipes des ONG et attendent d’être débarqués, le temps qu’un accord lent à intervenir soit trouvé pour les répartir entre pays européens volontaires. Mais leur sort est privilégié par rapport à ceux qui restent en Libye ou qui ont disparu en mer, sans avoir la chance de rencontrer l’Ocean Viking ou l’Alan-Kurdi, les deux navires affrétés par des ONG qui croisent seuls au large des eaux territoriales libyennes.

Continuer la lecture de Immense irresponsabilité collective

Avec les réfugiés aussi, ils jouent très petit

Le Conseil européen « Justice et affaires intérieures » a accouché d’une souris. Péniblement, les ministres de l’Intérieur y ont tenté de rallier le maximum de leurs confrères au projet d’accord de répartition des réfugiés négocié entre l’Allemagne, la France, l’Italie et Malte, dont ces deux derniers pays sont les bénéficiaires.

Continuer la lecture de Avec les réfugiés aussi, ils jouent très petit

L’accord de Malte ne constitue pas un solde de tout compte

L’accord européen sur la répartition des réfugiés sauvés en mer par les navires des ONG leur permet désormais de les débarquer en Italie et à Malte, mais il est loin d’avoir réglé tous les problèmes car il ne concerne que la Méditerranée centrale – où 70% des noyades interviennent – et laisse de côté ses parties orientales et occidentales.

Continuer la lecture de L’accord de Malte ne constitue pas un solde de tout compte

À la Valette ils ont joué petit bras

Réunis à La Valette, les ministres de l’Intérieur de l’Allemagne, la France, l’Italie et de Malte ont conclu un accord qui sera soumis le 8 octobre à un Conseil européen, et dont on ne sait pas grand-chose. Quels seront au final les pays impliqués ? Qu’adviendra-t-il pour ceux qui s’y refuseront ?

Continuer la lecture de À la Valette ils ont joué petit bras