Pas de quoi se vanter tant que ça

C’est certes mieux que rien, mais le compromis laborieusement trouvé entre les chefs d’État et de gouvernement européens, qualifié rien de moins que de « copernicien » par Charles Michel, n’a pas recueilli un franc succès au Parlement européen. Les 27 parlements nationaux allant être appelés à l’entériner, la route s’annonce sinueuse.

Continuer la lecture de Pas de quoi se vanter tant que ça

Les à-côtés du plan qui méritent d’être relevés

Le plan de relance et de résilience européen va faire des heureux dont on ne parle guère. Plus de 700 milliards d’euros vont être levés sur les marchés d’ici 2024, hissant la Commission au rang des grands emprunteurs, aux côtés notamment de la France et de l’Italie. Les investisseurs en mal de placements sûrs vont être gâtés.

Continuer la lecture de Les à-côtés du plan qui méritent d’être relevés

On les applaudit bien fort

Nous les avions laissé hier soir perdus au sein des profondeurs, nous les attendons désormais ce soir en clôture d’un sommet de deux jours qui en aura duré quatre. Un compromis va continuer à être recherché avec acharnement entre les 27, car les conséquences d’un échec seraient trop lourdes. Mais à l’arrivée cela ne sera pas une victoire.

Continuer la lecture de On les applaudit bien fort

« De profundis clamavi ad te, Domine »

L’échec du sommet européen est-il rattrapable ? Cela parait bien aventureux de le prédire, avec comme première conséquence que le plan de relance et de résilience est mal parti. D’autres conséquences en chaîne incalculables suivront.

Continuer la lecture de « De profundis clamavi ad te, Domine »

La pétaudière encore, et ce n’est pas fini

D’après Emmanuel Macron, des milliards d’euros vont continuer à voler, bien qu’ils ne soient pas acquis. Le compromis européen à propos du plan de relance reste à trouver à la veille du sommet. Les rencontres bilatérales vont bon train alors que la liste des conditions mises à l’adoption du plan de relance par les uns et les autres s’allonge.

Continuer la lecture de La pétaudière encore, et ce n’est pas fini

En plein dans la pétaudière européenne

Comment démentir le démantèlement de l’Europe qui se poursuit ? Dans tous les domaines, les intérêts nationaux prennent le pas et l’élan européen est à retrouver. Ce n’est pas le sommet de cette fin de semaine qui va inverser la vapeur, qui ne va être qu’une étape mouvementée de la recherche d’un compromis. L’impasse des négociations sur le Brexit symbolise à sa manière l’état des relations entre les membres de l’Union, faute de trouver les modalités d’un divorce à l’amiable entre anciens partenaires.

Continuer la lecture de En plein dans la pétaudière européenne

Une laborieuse relance européenne

Cela s’agite dans tous les sens dans les capitales européennes, les rencontres se multiplient afin de dégager un compromis en prélude au prochain sommet sous la présidence allemande. Avec comme forte probabilité qu’il va être trouvé, mais pour son contenu c’est une autre affaire.

Continuer la lecture de Une laborieuse relance européenne

La stratégie des bouts de ficelle

Comment financer les mesures sanitaires destinées à faire face dans l’urgence et les conséquences économiques de la pandémie ? Les annonces se multiplient afin de sauver la face, mais sont-elles vraiment à la hauteur des besoins en raison de l’ampleur de la dépression dans laquelle nous entrons et de ses effets sur l’emploi ?

Continuer la lecture de La stratégie des bouts de ficelle

Réfugiés : LA LOGIQUE D’EXTERNALISATION, par François Leclerc

Billet invité.

Décidément, avec eux le pire est toujours sûr. Hier soir, les dirigeants européens ne sont parvenus à aucun accord à propos des réfugiés. « La discussion a été vive parce que les divergences sont grandes », a commenté le premier ministre néerlandais Mark Rutte, avant d’admettre avec fatalisme qu’il « n’y a aucune solution pour trouver un consensus sur les quotas ».

Continuer la lecture de Réfugiés : LA LOGIQUE D’EXTERNALISATION, par François Leclerc