La pusillanimité mal à propos de Christine Lagarde

Christine Lagarde a encore sept années de mandat devant elle, le temps risque d’être long ! Plusieurs membres de la BCE sont intervenus au lendemain de sa conférence de presse de jeudi dernier pour corriger le tir en assurant que la banque était prête à renforcer son action face à la situation économique. Une précision nécessaire après une conférence de presse considérée comme bien optimiste et qui a déçu les attentes du monde financier.

Continuer la lecture de La pusillanimité mal à propos de Christine Lagarde

Le déni n’est pas une politique

Les mesures provisoires n’ayant par définition qu’un temps, quand bien même elles sont prolongées comme c’est le cas, que va-t-il leur succéder ? Pour la pandémie, la cause semble entendue, il est selon Emmanuel Macron « raisonnable de penser » qu’un vaccin sera bientôt disponible, justifiant que tout soit fait en attendant pour éviter un reconfinement généralisé et ses conséquences « collatérales », mettant « le pays à l’arrêt ». La nouvelle donne économique s’annonce persistante, et le remède n’est pas trouvé.

Continuer la lecture de Le déni n’est pas une politique

La cigale et la fourmi, nouvelle saison

Les pays européens sont désormais rangés en deux camps opposés, ceux qui appellent à l’émission de corona-obligations et ceux qui s’y refusent. L’argument massue de ces derniers était qu’il fallait être comme eux prévoyant et disposer de ce fait de réserves, ce qui nous rappelle une certaine fable. Tandis que ceux qui veulent aller de l’avant avancent des considérations morales et font valoir que si aucun pays n’est responsable du choc actuel, tous en subiront les conséquences.

Continuer la lecture de La cigale et la fourmi, nouvelle saison

Pour la nouvelle année : divisions, discussions et velléités

Les divisions au sein du conseil des gouverneurs de la BCE désormais apparues au grand jour, la Commission n’a qu’à bien se tenir. Avec Paolo Gentiloni, le nouveau commissaire italien de l’économie, elle pourrait même faire un grand écart s’il était écouté.

Continuer la lecture de Pour la nouvelle année : divisions, discussions et velléités

Encore une théorie qui ne tient pas la route

Il n’en était pas moins attendu de lui ! Dans son rôle de gardien de la doctrine, Jens Weidmann a annoncé qu’il serait « très critique » si la BCE favorisait les titres verts dans sa politique d’achats obligataires. Ce serait selon lui pratiquer un mélange des genres entre ce qui relève de l’action gouvernementale et ce qui est du ressort des banques centrales. « De telles décisions ne devraient pas être prises par les banques centrales, car elles n’ont pas de légitimité démocratique », assène-t-il définitif. Pour la légitimité, on ne lui fait pas dire ! Dans la même logique, il ajoute qu’il « serait erroné d’utiliser la régulation bancaire afin de créer des incitations en matière de politique climatique ». Il en a pour tout le monde !

Continuer la lecture de Encore une théorie qui ne tient pas la route

La cible d’inflation débat à côté de la plaque

Peut-on encore attendre des banques centrales depuis qu’elles ont épuisé leurs cartouches ? Qu’elles parviennent à continuer de stabiliser le système financier serait déjà bien beau ! Dans ces conditions, que va pouvoir donner le débat sur la stratégie de la BCE que Christine Lagarde a promis et qui a sans l’attendre commencé ?

Continuer la lecture de La cible d’inflation débat à côté de la plaque

Cette petite cachotière de BCE

La relance des mesures d’achats obligataires de la BCE décidées sous la présidence Mario Draghi est entrée en application, et l’ampleur des acquisitions d’obligations d’entreprise a surpris les analystes financiers. La critique montante d’un plan qui serait superflu est prise à contrepied : tout se passe en effet comme si la BCE avait élargi ses objectifs sans le crier sur les toits, ne se contentant pas de soutenir les États les plus faibles de l’Union par ses achats de titres souverains et avait ajouté une nouvelle corde à son arc en œuvrant à la stabilisation du marché de la dette des entreprises.

Continuer la lecture de Cette petite cachotière de BCE

Un mandat de la BCE fait de sérieuses incertitudes

Ne se risquant pas à attendre des chefs d’État et de gouvernement de grandes décisions, et pas davantage d’une Commission qui connait à nouveau des ratés de mauvaise augure dès son démarrage, les commentateurs se tournent vers la BCE, là où des nouveautés pourraient intervenir.

Continuer la lecture de Un mandat de la BCE fait de sérieuses incertitudes

Christine Lagarde au pied du mur

Lors de son audition devant le parlement européen, Christine Lagarde a exposé son intention d’entreprendre un examen de la stratégie de la BCE une fois pris ses rennes. Faisant valoir les enjeux que représentent les taux négatifs et le faible niveau de l’inflation. Mais jusqu’où un tel examen peut-il la mener ?

Continuer la lecture de Christine Lagarde au pied du mur

Limites et héritage de Mario Draghi

Mario Draghi est sur le départ et il y a deux manières de le saluer. En l’encensant pour avoir sauvé l’Europe ou en recherchant ce qu’il laisse en plan, qui a été plus discrètement évoqué en premier lieu. Continuer la lecture de Limites et héritage de Mario Draghi