DÉRÉGULATION FINANCIÈRE : ON ENTRE DANS LE VIF DU SUJET, par François Leclerc

Billet invité.

Entre le Brexit et l’élection de Donald Trump, il y a jamais eu autant d’inconnues réunies en même temps… et aussi peu de bonnes nouvelles à attendre.

Continuer la lecture de DÉRÉGULATION FINANCIÈRE : ON ENTRE DANS LE VIF DU SUJET, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

LA CITY ET L’ENJEU DES PRODUITS DÉRIVÉS, par François Leclerc

Billet invité.

Theresa May, le Premier ministre britannique, a décidé de prendre son temps pour étudier le dossier de la centrale nucléaire de Hinkley, mettant EDF et l’Élysée sous pression. Difficile de l’interpréter autrement que comme une première escarmouche s’inscrivant dans le cadre de la négociation du Brexit !

Continuer la lecture de LA CITY ET L’ENJEU DES PRODUITS DÉRIVÉS, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

LE BREXIT, FENÊTRE D’OPPORTUNITÉ POUR LES BANQUES, par François Leclerc

Billet invité.

Pour les banques, le problème à résoudre est « celui de la faible rentabilité, pas celui de la solvabilité ». C’est ainsi que Mario Draghi, le président de la BCE, a hier placé au second plan la crise en cours du système bancaire italien, donnant au passage son onction à une solution faisant appel à des fonds publics, pour mettre l’accent sur une cause structurelle générale (il n’emploie pas le terme) de la faiblesse du système bancaire européen : la chute de sa rentabilité.

Continuer la lecture de LE BREXIT, FENÊTRE D’OPPORTUNITÉ POUR LES BANQUES, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

LE MONDE UNIQUE DE LA PENSÉE UNIQUE, par François Leclerc

Billet invité.

Nouvelle manifestation de la crise politique européenne, le parti travailliste britannique s’achemine vers une scission, suite à l’échec intervenu hier du coup d’état de son establishment contre Jeremy Corbyn. Plus généralement, le renouveau de l’action politique est devenu dans toute l’Europe un thème à la mode se traduisant rarement dans les faits, et la conquête du pouvoir politique fait l’objet de discussions dont les plus avancées ont lieu en Espagne. Mais la réflexion sur ce que le pouvoir est devenu est étrangement absente, se limitant le plus souvent à une simple référence aux oligarchies. Mais encore ?

Continuer la lecture de LE MONDE UNIQUE DE LA PENSÉE UNIQUE, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

POUR LE PIRE, LE SYSTÈME FINANCIER EST INTACT, par François Leclerc

Billet invité.

« Mexico est le cœur du trafic de drogue, mais Londres est sa tête ». C’est ainsi que Roberto Saviano, connu pour ses révélations sur la Camorra napolitaine, décrit La City comme étant le centre mondial de blanchiment de l’argent de la drogue.

Continuer la lecture de POUR LE PIRE, LE SYSTÈME FINANCIER EST INTACT, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L'actualité de demain : LA CITY, OÙ LE SOLEIL NE SE COUCHE JAMAIS… par François Leclerc

Billet invité.

On n’en aurait jamais fini d’instruire le procès de la City of London, mais il ne fait jamais de mal d’y revenir ! Ce centre mondial de la finance, à la fois en concurrence et de connivence avec Wall Street, cette honorable façade d’un réseaux de paradis fiscaux issus de l’Empire colonial qui servent de rabatteurs, expression la plus aboutie de la finance de l’ombre accueillant les hedge funds et instrument performant du recyclage des capitaux à l’origine douteuse. Ce lieu de prédilection des scandales financiers – à commencer par celui de la phénoménale manipulation du Libor – où les innombrables filiales des banques étrangères rivalisent avec les établissements britanniques pour réaliser leurs transactions les plus osées dans un contexte permissif très recherché.

Avant-hier, on apprenait que les banques américaines ne dédaignaient pas les bords de la Tamise pour les opérations de produits dérivés (swaps de taux, de devises et de crédit, etc…) de leur clientèle non américaine, afin de bénéficier de la mansuétude de la réglementation. Un de ces contournements qui fait tout le charme de la mondialisation. Hier, le chancelier de l’échiquier George Osborne avait à Pékin les yeux de Chimène pour les banques chinoises désireuses de se frotter à la grande finance, leur promettant que les régulateurs britanniques sauraient être compréhensifs, prenant sans tarder en marche le train du yuan dans un bel élan d’opportunisme, n’en déplaise aux cousins américains. Avec comme objectif que la City devienne la plate-forme des opérations financières chinoises à l’international, quitte à prendre le risque de baisser la garde réglementaire en faveur d’un système bancaire particulièrement opaque et de créer des remous avec la Prudential Regulation Authority (PRA).

Continuer la lecture de L'actualité de demain : LA CITY, OÙ LE SOLEIL NE SE COUCHE JAMAIS… par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L'actualité de demain : DES QUESTIONS, COMME CELA, EN PASSANT… par François Leclerc

Billet invité.

La sénatrice du Massachusetts Elizabeth Warren a posé la première question à Ben Bernanke et Mary Jo White, respectivement en charge de la Fed et de la Securities and Exchange Commission (SEC), ainsi qu’à l’Attorney général Eric Holder. Des études ont-elles été faites, demande-t-elle dans un courrier qui leur était destiné et a été rendu public, pour mesurer les avantages et inconvénients, en cas de faute établie d’un établissement bancaire, de pénalités financières sans aveu de culpabilité d’un côté et d’actions permettant d’établir celle-ci de l’autre ? En d’autres termes plus directs, qu’elle n’emploie pas, d’action en justice, avec tout ce que cela peut avoir comme conséquences…

Pourquoi, s’interroge par ailleurs notamment le « Guardian », la société Amazon n’a-t-elle payé en 2012 que 2,4 millions de livres d’impôts sur les sociétés au Royaume-Uni alors que le chiffre d’affaires de sa filiale britannique est de 320 millions de livres (à comparer avec les 2,5 millions de livres d’incitations fiscales reçues du gouvernement) ? Le porte-parole du groupe Amazon a répondu que celui-ci avait agi conformément à la loi, mais c’est bien là le problème !

Continuer la lecture de L'actualité de demain : DES QUESTIONS, COMME CELA, EN PASSANT… par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L'actualité de la crise : UNE PETITE MUSIQUE QUI VA CONTINUER, par François Leclerc

Billet invité.

Dans une période où les propos hétérodoxes ne fleurissent (encore ?) qu’avec parcimonie, les propos d’Andy Haldane de la Banque d’Angleterre, que Paul Jorion signale, ne peuvent pas être ignorés : ils prennent la suite de ceux d’Adair Turner (du FSA) et de sa désormais fameuse réflexion sur l’absence d’utilité sociale d’une bonne partie de l’activité financière. Les Britanniques, placés au cœur de l’activité financière la plus débridée avec La City – car même les financiers américains vont y trouver des aises qu’ils n’ont pas à Wall Street – seraient-ils voués à dire tout haut ce que beaucoup de financiers savent et disent tout bas ?

« Occupy a été couronné de succès dans ses efforts pour populariser les problèmes du système financier pour une raison très simple : ils ont raison. » a d’entrée de jeu assené à son auditoire Andy Haldane. C’était à l’occasion d’une conférence sur le thème « L’utilité sociale de la banque », prononcée le 29 octobre dernier à Londres, sous les auspices d’Alphaville, le blog financier pointu du Financial Times qui ne dédaigne pas, comme on dit, de la chercher dans les coins.

Continuer la lecture de L'actualité de la crise : UNE PETITE MUSIQUE QUI VA CONTINUER, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L'actualité de la crise : THE CITY, FOR EVER !, par François Leclerc

Billet invité.

Pas de conte pour Noël et pas de bonnes résolutions pour le Nouvel An ! Tout au plus aurait-il pu être fait appel à Dickens et à son personnage détestable de Mr Scrooge, dans A Chrismas Carol, pour dépeindre la vision du monde des milieux financiers, mais Martin Wolf a déjà utilisé le procédé dans sa dernière et féroce chronique du Financial Times.

Abandonner la fiction et redescendre sur terre s’impose, d’autant plus que l’actualité – comme nous nous y sommes accoutumés au fil des ans – fournit une ample et édifiante matière à commentaire. La City de Londres est ainsi le théâtre d’une histoire exemplaire, ses représentants du haut du panier feraillant avec acharnement contre les projets de la coalition gouvernementale formée par les Tories et les LibDem, ce qui est tout de même un peu surprenant, indeed ! Faut-il que la période soit pleine d’imprévus…

L’affaire s’est mal engagée à propos des bonus, thème choisi pour faire passer la pilule, en raison de sa forte portée symbolique en ces temps d’austérité non partagée. Puis elle s’est poursuivie sur un sujet moins grand public, mais à plus forte répercussion : l’éventualité d’une séparation entre les activités risquées et traditionnelles des banques. Une commission ayant été mise en place par le gouvernement pour l’étudier, ce qui semble déjà être en soi intolérable pour ces messieurs.

Continuer la lecture de L'actualité de la crise : THE CITY, FOR EVER !, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail