La fragilité du dialogue engagé en Algérie

À quel jeu joue Abdelkader Bensalah, qui a perdu son mandat de président par intérim de l’Algérie le 9 juillet dernier ? Il est passé à l’acte après avoir lancé, juste avant cette échéance, l’idée d’un dialogue écartant les représentants de l’État et de l’armée. L’intention est de mettre au point dans ce cadre les modalités de la future élection présidentielle, cet objectif que les représentants du système cherchent à tout prix à concrétiser, sans y parvenir, afin de couper court à d’autres intentions comme la réunion d’une assemblée constituante.

Continuer la lecture de La fragilité du dialogue engagé en Algérie

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail