La porte de devant fermée, reste celle de derrière

L’éditorialiste des Échos a donné le ton en titrant son papier « réformer le pacte sans le tuer ». Une manière d’évacuer un débat impossible à mener car supposant un reniement et de s’entendre sur des accommodements, car la situation n’est plus tenable. Mais c’est loin d’être joué.

L’inquiétude grandit, accentuée par la publication mardi dernier des prévisions 2019 de la Commission, en prologue à la réunion informelle des 27 dirigeants européens qui se tient aujourd’hui en Roumanie. Celle-ci continue d’abaisser ses prévisions, le pire concernant l’Allemagne qui jusqu’à maintenant tirait l’ensemble et dont il se confirme que le modèle ne fonctionne plus et ne peut plus être présenté comme exemplaire. Pour l’année en cours, il n’est accordé à l’économie allemande que 0,5% de croissance. On en est encore à jouer sur les mots en parlant de ralentissement de la croissance, mais c’est bien une stagnation qui parcours toute l’Europe.

Continuer la lecture de La porte de devant fermée, reste celle de derrière

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Un G20 plus vain que jamais

Les vingt plus grands dirigeants de la planète vont demain se réunir une nouvelle fois en formation G 20, à Buenos Aires, quel spectacle vont-ils bien pouvoir offrir ? La première édition du G 20 s’était tenue il y a dix ans, au plus fort du cataclysme financier, mais son anniversaire s’annonce raté.

Continuer la lecture de Un G20 plus vain que jamais

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Juncker homme de la dernière chance

Comment assumer politiquement la sortie de l’Union européenne du Royaume-Uni et de l’Italie ? Il n’y avait guère de doute que la question était dans les esprits samedi dernier, à voir la mine des participants au sommet qui avalisait l’accord de départ de la première et les laissait dans l’expectative de la seconde. Quoi qu’il en soit de la conception de l’Europe, de ses défauts et de ses manquements, le rêve d’une génération est déjà durement atteint et cela rejaillit sur tous. Et si l’Italie y jouait en même temps sa partie, il virerait au cauchemar. Alors, pour cette fois, ne tirons pas sur le pianiste !

Continuer la lecture de Juncker homme de la dernière chance

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L’Europe collée à sa crise

La croissance se fait sérieusement désirer en Europe, à en croire les prévisions automnales de la Commission. Et elle est promise à se ralentir de -0,2% tous les ans. Le recul au troisième trimestre du PIB allemand, après seize trimestres consécutifs de croissance, en est le meilleur symbole.

Continuer la lecture de L’Europe collée à sa crise

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

À fleurets mouchetés

Nous n’en sommes pas du tout arrivés aux dernières extrémités. L’apocalypse européenne est repoussée à plus tard. Face à face, le Premier ministre italien Giuseppe Conte et le commissaire Pierre Moscovici continuent d’affirmer dans tous les médias leur volonté de dialogue, la seule chose sur laquelle ils sont d’accord.

Continuer la lecture de À fleurets mouchetés

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

La Commission va avoir besoin de beaucoup d’imagination

Afin de calmer le jeu sur le marché de la dette, Pierre Moscovici a lancé depuis Rome «  je n’imagine pas l’euro sans l’Italie et l’Italie sans l’euro ». Il a aussi insisté qu’il allait falloir « gérer tout cela avec sang-froid, en restant ensemble ». On attend qu’il explicite ce qu’il entendait dernièrement en préconisant que les règles « doivent être flexibles et s’adapter aux situations ».

Continuer la lecture de La Commission va avoir besoin de beaucoup d’imagination

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

La barque européenne déjà lourdement chargée et ce n’est pas fini

Comme si la barque européenne n’était pas déjà assez pleine, le secrétaire d’État au Commerce américain Wilbur Ross a fait part au commissaire européen Cecilia Malmström de l’impatience de Donald Trump. Un signal préludant à la réactivation des hostilités devant la lenteur des discussions engagées à la suite de la mission de Jean-Claude Juncker à Washington. Des résultats tangibles sont attendus, qui ne viennent pas et chacun en fait le reproche à l’autre.

Continuer la lecture de La barque européenne déjà lourdement chargée et ce n’est pas fini

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le bras de fer est engagé, le cinéma va être permanent

La Commission vient officiellement de réclamer des « clarifications »  sur le budget italien 2019 qui lui a été communiqué lundi dernier et de dénoncer un « dérapage sans précédent ». D’ici la fin du mois, elle pourrait décider de le rejeter, du jamais vu dans l’histoire de l’Union.

Continuer la lecture de Le bras de fer est engagé, le cinéma va être permanent

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Premières égratignures pour le dollar-roi

Certes encore faibles, les signaux de la crise monétaire à venir se perçoivent. Il faut la retenue et la poursuite d’une politique s’inscrivant dans le long terme des dirigeants chinois pour qu’elle ne s’accélère pas à la faveur de la guerre commerciale actuelle.

Continuer la lecture de Premières égratignures pour le dollar-roi

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

La dynamique italienne est-elle encore enrayable ?

La Commission tentant de calmer le jeu avec le gouvernement italien, engager le fer avant la tenue des élections européennes entre le 23 et le 26 mai prochains n’étant pas concevable, que peut-il se passer d’ici là ? On peut être certes assuré que Matteo Salvini ne va pas cesser d’alimenter les tensions avec elle en multipliant les prétextes afin de poursuivre une conquête de l’opinion nationale bien engagée.

Continuer la lecture de La dynamique italienne est-elle encore enrayable ?

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail