Il est parfois trop tard pour bien faire

« Une surveillance presque parfaite », c’est ainsi qu’est dénoncée une entreprise d’espionnage technologique de masse qui n’a pas cette fois-ci les autorités chinoises pour auteur. Le Wall Street Journal a révélé comment le gouvernement américain suivait à la trace et à grande échelle ses concitoyens, en dehors de tout contrôle et au prétexte de lutter contre l’immigration clandestine.

Continuer la lecture de Il est parfois trop tard pour bien faire

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail