Le Brésil avenir de la France

Quand je suis revenu du Brésil, où je vivais à São Paulo, il y a maintenant largement plus de dix ans, j’ai été beaucoup questionné sur ce que j’y avais vécu et ce que j’avais observé, et il m’a fallu trouver les moyens de transmettre au mieux ce que j’en avais retiré.

Continuer la lecture de Le Brésil avenir de la France

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L’économie américaine point d’interrogation

En ralentissant le rythme de la hausse de son principal taux directeur, Jerome Powell, le président de la Fed, cède-t-il aux injonctions de Donald Trump, en y mettant les formes ?

Continuer la lecture de L’économie américaine point d’interrogation

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

La fuite en avant version américaine

Wall Street fête ces jours-ci son excellente tenue et ses intervenants manifestent un grand optimisme pour l’avenir. Rien n’est depuis 2009 venu altérer les performances de son indice vedette, le S&P 500, date à laquelle il avait perdu la moitié de sa valeur antérieure, pourquoi cela ne continuerait-il pas ?

Continuer la lecture de La fuite en avant version américaine

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

La tentation du contrôle social numérique

Illustrant la sensibilité accrue à la « traçabilité » numérique des humains et le désir de la maîtriser, l’information de l’agence de presse américaine AP a été largement reproduite dans les médias. Au terme de son enquête, celle-ci a pu vérifier que la désactivation de la fonction géolocalisation sur les téléphones mobiles d’Apple n’empêche pas de continuer à suivre les déplacements de leurs utilisateurs, foin de toute reconnaissance explicite du constructeur. Des désactivations complémentaires se révèlent nécessaires pour l’empêcher, mais leur description est entourée d’un nuage de fumée.

Continuer la lecture de La tentation du contrôle social numérique

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L’OCDE, AVEC NOUS ! par François Leclerc

Billet invité.

Quelle mouche a bien pu piquer l’Organisation de coopération et de développement économique ? Elle vient de produire un rapport de plus, mais qui attire l’attention. Il est titré « Pourquoi moins d’inégalité profite à tous » de manière un peu biscornue, mais à la lecture il ne déçoit pas.

« Nous avons atteint un point critique. Les inégalités dans les pays de l’OCDE n’ont jamais été aussi élevées depuis que nous les mesurons. Les chiffres prouvent que les inégalités croissantes nuisent à la croissance. Le sujet pour une action politique est autant social qu’économique. En ne s’attaquant pas au problème des inégalités, les gouvernements détruisent leur modèle social et nuisent à leur croissance à long terme », avertit en allant droit au but Angel Gurria, son secrétaire général, dans le préambule. Le document est largement documenté et prête difficilement à contestation, données à l’appui. Mais si c’est l’OCDE qui le dit… cela montre que le capitalisme ne tourne plus rond, comme d’autres manifestations financières sournoises ne cessent de l’illustrer .

Continuer la lecture de L’OCDE, AVEC NOUS ! par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L'actualité de demain : QUE DU BONHEUR ! par François Leclerc

Billet invité.

Bienfaits conjugués des effets de notre mondialisation et de notre crise financière, les inégalités s’accroissent en Chine et les classes moyennes sont menacées aux États-Unis. En faut-il une
démonstration ?

Depuis plus de dix ans, le coefficient « Gini » qui mesure les inégalités n’avait pas été publié en Chine, en raison de ses résultats peu flatteurs. Le Centre de recherche et d’enquête sur l’économie familiale de la Banque centrale vient de s’y résoudre en décembre dernier, et les chiffres donnés sont désastreux : avec un coefficient de 0,61 (*), la deuxième économie mondiale se révèle un pays des plus inégalitaires du monde. Le gouvernement chinois a cherché à faire bonne figure devant la montée du ressentiment croissant contre la corruption et les privilégiés en appelant les riches à faire preuve de… frugalité, un grand classique de la propagande.

Continuer la lecture de L'actualité de demain : QUE DU BONHEUR ! par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L'actualité de la crise : DES SORTIES SANS ISSUE, par François Leclerc

Billet invité.

Les pays que désormais on n’appelle plus avancés, car cela sonne mal ces temps-ci, ont vécu au dessus des moyens d’un système financier porteur de la promesse d’une prospérité à jamais, plus particulièrement destinée aux classes moyennes. Des années durant, celle-ci a été remplie en l’assortisssant de l’approfondissement des inégalités sociales, au prix de la création de bulles d’endettement indigérables et de la fragilisation extrême d’un édifice financier devenu hydrocéphale. On connaît la suite.

La théorie des miettes, selon laquelle elles tombent de la table des plus aisés et finissent par profiter à tous, a clairement cessé de fonctionner. Là où elle n’existait pas ou plus, la pauvreté est réapparue, depuis devenue structurelle et s’étendant. Aujourd’hui, le désendettement s’opère chaotiquement, la mer se retire et que découvre-t-on ?

Continuer la lecture de L'actualité de la crise : DES SORTIES SANS ISSUE, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L'actualité de la crise : NOUVELLE HISTOIRE ÉDIFIANTE, par François Leclerc

Billet invité

La société américaine a longtemps produit des histoires édifiantes, destinées à promouvoir dans le monde entier une forte et prégnante vision mythique d’elle-même. La production d’Hollywood en est l’illustration, même si elle date dorénavant : c’est que la source s’est tarie.

La crise dans laquelle les Etats-Unis sont entrés de plain pied, poursuite accentuée d’un déclin déjà engagé, apporte à son tour son lot d’histoires exemplaires. Hier, c’était celle de Bernard Madoff, avant que de multiples autres, de moindre retentissement mais tout aussi significatives, ne lui succèdent. Comme par exemple l’existence du club des négociants en dérivés composé de neuf mégabanques internationales, révélée par le New York Times.

Le Congrès américain devrait finaliser aujourd’hui l’écriture d’une de ces nouvelles histoires en adoptant une loi issue d’un compromis entre Barack Obama et la nouvelle majorité républicaine de la Chambre des représentants, suscitant une vive mais vaine réaction au sein de la gauche démocrate. En contrepartie du rétablissement et de la prolongation pendant treize mois des allocations pour les chômeurs de longue durée (en recherche d’emploi depuis six mois et plus), coupées depuis fin novembre, les contribuables disposant de plus de 250.000 dollars annuels de revenus continueront de bénéficier pendant deux ans d’une importante ristourne sur leurs impôts. Une échéance qui coïncidera avec la prochaine élection présidentielle.

Continuer la lecture de L'actualité de la crise : NOUVELLE HISTOIRE ÉDIFIANTE, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail