L’abécédaire d’une relance rebelle

Ils n’ont pas fini d’égrener les lettres de l’alphabet. Le « K » a désormais la faveur des analystes pour imager le processus de relance en cours. Une constatation s’impose : elle est inégale, certains secteurs économiques sont sinistrés, d’autres caracolent. D’un côté l’aéronautique, l’industrie automobile, la restauration et l’hébergement, l’évènementiel, de l’autre les nouvelles activités de l’économie numérique.

Continuer la lecture de L’abécédaire d’une relance rebelle

Un plan à courte vue cousu de fil blanc

Le Premier ministre français Jean Castex s’est aventuré sur un terrain peu familier en qualifiant le plan de relance dont il assume la paternité de « keynésianisme de l’offre », un concept qui lui appartient et qu’on lui laissera. Tout est bon pour brouiller les pistes ! Plus prudent, Emmanuel Macron a préféré présenter sa vision de la République en retournant au Panthéon pour s’en tenir au maniement des idées, un terrain où il prétend briller à son avantage.

Continuer la lecture de Un plan à courte vue cousu de fil blanc

La pandémie a parfois bon dos

L’entrée en récession des États-Unis est maintenant officielle et les faibles oscillations de tel ou tel paramètre ne préludent pas à sa sortie prochaine. Les chiffres du chômage peuvent s’améliorer à la marge d’un mois sur l’autre mais ils restent hors normes, et la consommation, composante majeure du PIB, connait une baisse massive. Seule consolation, ces résultats sont moins mauvais que ceux que les analystes attendaient ! L’économie est sinistrée et Paul Krugman craint dans sa chronique du New York Times la venue d’une « grande récession ». Ses causes peuvent-elles seulement être trouvées dans l’ampleur de la pandémie qui afflige la société américaine ?

Continuer la lecture de La pandémie a parfois bon dos

Brouillards persistants et prévisions au doigt mouillé

Le trou d’air est conséquent, la chute de la croissance se confirme, pas seulement en Europe. Les prévisions sont aléatoires faute de pouvoir estimer l’étendue des dégâts, car l’impact économique et financier de la pandémie, doublé de ses incertitudes, reste une inconnue.

Continuer la lecture de Brouillards persistants et prévisions au doigt mouillé

Les faux-semblants de la relance

Comme il est difficile de se débarrasser des mauvaises habitudes ! Annoncer des chiffres ronflants et vertigineux destinés à impressionner et à montrer sa détermination, c’est vieux comme le monde ! Les « 100 milliards d’euros au moins » annoncés triomphalement par Emmanuel Macron le 14 juillet n’y dérogent pas. Il est recommandé d’y voir de plus près.

Continuer la lecture de Les faux-semblants de la relance

Derrière les salons d’apparat, les cuisines

On vous l’avez bien dit, tout va s’arranger ! Les juges de Karlsruhe vont s’accommoder des documents internes que la BCE va leur transmettre via la Bundesbank, les apparences vont être sauves et les achats obligataires vont pouvoir se poursuivre. Voilà une bonne chose de faite. On observe d’ailleurs que cette politique monétaire fait école parmi les pays émergents et n’est plus réservée aux grandes banques centrales, depuis la Fed jusqu’à la banque populaire de Chine. Une ère nouvelle s’annonce !

Continuer la lecture de Derrière les salons d’apparat, les cuisines

Aux rois de l’improvisation et de la bricole

Le capitalisme ne se supporte plus et gouverner tient à des bouts de ficelle. Au fil de l’actualité, les exemples ne manquent pas qui n’attendent qu’à être épinglés.

Continuer la lecture de Aux rois de l’improvisation et de la bricole

Une mutation encore en pointillés

Une notion a la vie dure, celle du simple trou d’air que connaitrait l’activité économique. Pourtant, le sort qu’a connu le transport aérien a de quoi faire réfléchir, pour s’en tenir à son cas spectaculaire. Une mutation du capitalisme est en cours, mais les gardiens du temple ne s’affranchissent pas tous des dogmes qui les habitent.

Continuer la lecture de Une mutation encore en pointillés

Modeste nouvelle donne de la mondialisation en gestation

La relocalisation dont on parle beaucoup, c’est quoi ? Mieux vaut raison garder, parvenue à son apogée la mondialisation ne va pas être sacrifiée, et son aménagement est pour l’instant en pointillés, tenant davantage du discours politique que de la réalité. Le point de non-retour a été dépassé et seuls des aménagements vont intervenir.

Continuer la lecture de Modeste nouvelle donne de la mondialisation en gestation

Plus question de donner du temps au temps

« Combien de temps allons-nous pouvoir tenir à ce régime là ? » L’appel à la reprise du travail se fait pressant et comminatoire dans le monde des affaires. Non sans donner lieu à de sérieux dérapages verbaux sur le thème du rattrapage dont les salariés vont être comptables. La relance promet d’être le fil rouge de la stratégie de déconfinement sélectif.

Continuer la lecture de Plus question de donner du temps au temps