Qui vit par l’épée périra par l’épée

Afin de stabiliser le système financier, les banques centrales ont poussé au crime avec leurs injections massives de liquidités à taux proche de zéro. L’endettement a partout gonflé en conséquence et les pays les moins bien armés se retrouvent aujourd’hui pris au piège du remboursement. Comment assumer cet héritage qui mènera à un séisme financier si rien ne l’empêche ?

Continuer la lecture de Qui vit par l’épée périra par l’épée