Avec les réfugiés aussi, ils jouent très petit

Le Conseil européen « Justice et affaires intérieures » a accouché d’une souris. Péniblement, les ministres de l’Intérieur y ont tenté de rallier le maximum de leurs confrères au projet d’accord de répartition des réfugiés négocié entre l’Allemagne, la France, l’Italie et Malte, dont ces deux derniers pays sont les bénéficiaires.

Continuer la lecture de Avec les réfugiés aussi, ils jouent très petit

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L’accord de Malte ne constitue pas un solde de tout compte

L’accord européen sur la répartition des réfugiés sauvés en mer par les navires des ONG leur permet désormais de les débarquer en Italie et à Malte, mais il est loin d’avoir réglé tous les problèmes car il ne concerne que la Méditerranée centrale – où 70% des noyades interviennent – et laisse de côté ses parties orientales et occidentales.

Continuer la lecture de L’accord de Malte ne constitue pas un solde de tout compte

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le matamore met un peu d’eau dans son vin

Était-ce trop loin pousser le bouchon que de se mettre à la fois à dos les milieux d’affaires et les militaires ? Coup sur coup, Donald Trump a fait campagne contre Jerome Powell et sa décision de monter le taux de la Fed et a décidé de rapatrier les troupes américaines de Syrie.

Continuer la lecture de Le matamore met un peu d’eau dans son vin

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

La Fed sous le poids des marchés

Rien ne va plus ! La hiérarchie militaire américaine n’est pas d’accord avec le retrait des troupes de Syrie annoncé par Donald Trump, et Jerome Powell, le président de la Fed, a fait adopter à l’unanimité des membres du Comité de politique monétaire, drapés dans leur indépendance, une nouvelle augmentation du taux de la banque centrale, en dépit de l’injonction du président américain de ne pas commettre « une nouvelle erreur ». Ce n’est pas seulement à la Maison Blanche mais dans toute la haute administration que règne un grand malaise.

Continuer la lecture de La Fed sous le poids des marchés

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

En Syrie, le bal des hypocrites

Par Roberto Boulant

Comme l’a fait justement remarquer un commentateur ; nous avons fait semblant de bombarder et les Russes ont fait semblant de protester. Ces frappes n’ont naturellement aucun but stratégique, puisqu’à ce stade le régime d’el-Assad et ses alliés Russes et Iraniens ont gagné, si ce n’est la guerre, du moins la Syrie dite ‘utile’.

Continuer la lecture de En Syrie, le bal des hypocrites

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail