De mauvaises cuisines bancaires se préparent

Il s’en prépare de belles dans le système bancaire européen, où le mot d’ordre est consolidation, c’est à dire concentration ! Afin d’améliorer leur faible rentabilité (comparé aux banques américaines), les banques n’ont pas trente-six solutions : diminuer leurs coûts ou grossir grâce à des acquisitions. Le premier exercice a ses limites, de nombreuses suppressions d’emplois étant déjà dans les tuyaux, tandis que la seconde rencontre des obstacles qu’il faudrait lever. C’est en chemin !

Continuer la lecture de De mauvaises cuisines bancaires se préparent

LE SABLE SUR LEQUEL LA RÉGULATION FINANCIÈRE EST BÂTIE, par François Leclerc

Billet invité.

Mesurer la probabilité de défaut des actifs financiers est-il encore possible ? Devenue de plus en plus nébuleuse au fur et à mesure que le monde financier se complexifie, la mesure du risque est un véritable serpent de mer, rejaillissant sur celle des banques.

Continuer la lecture de LE SABLE SUR LEQUEL LA RÉGULATION FINANCIÈRE EST BÂTIE, par François Leclerc

LE MIRACLE DE LA GESTION DIGITALE DU RISQUE, par François Leclerc

Billet invité. C’est reparti, à un rythme moins soutenu ! Un grand merci à toutes celles et ceux qui se sont manifestés.

Pour un peu, on donnerait le Bon Dieu sans confession  à Frank Walter, managing director d’Optimind Winter (*), qui jargonne avec conviction dans les colonnes de l’AGEFI, « l’hebdo des métiers de la finance ».

Continuer la lecture de LE MIRACLE DE LA GESTION DIGITALE DU RISQUE, par François Leclerc

LE RISQUE DANS TOUS SES ÉTATS BANCAIRES, par François Leclerc

Billet invité.

Dans un sursaut qui pourrait être l’ultime, le contexte aidant, les régulateurs du Comité de Bâle auront-ils encore la force de marquer un dernier point ? Ils ont en effet dans leurs cartons une réforme du calcul du risque des actifs inscrits aux bilans bancaires, afin de dissiper son opacité. Destinée à être appliquée le 1er janvier 2019, son cadre a été publié en janvier dernier, et fait depuis l’objet d’intenses tractations. Trois ans ont été prévus pour en définir les modalités détaillées et la transposer en droit national, seront-ils suffisants ?

Continuer la lecture de LE RISQUE DANS TOUS SES ÉTATS BANCAIRES, par François Leclerc