L’avenir du capitalisme

Les trois principaux fonds d’investissement américains, BlackRock, Vanguard et State street global advisors, sont en passe de disposer de 4 votes sur 10 au sein des principales entreprises de l’indice S&P 500. Telle est l’impressionnante conclusion d’une étude menée par la Harvard Business School.

Continuer la lecture de L’avenir du capitalisme

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Anticipation

La société moderne est très fragile, sa complexité l’accentuant encore. La crise du système financier l’a bien illustré, dans l’attente de son rebondissement considéré comme inévitable. En attendant, les détériorations existantes et à venir de l’écosystème de notre planète ont pris sa place dans les esprits.

Continuer la lecture de Anticipation

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Macron accroché à son pari perdant

En s’engageant dans la voie de réformes répondant aux canons de beauté des autorités allemandes, le président français espérait obtenir en retour les moyens de favoriser la relance de l’économie européenne. Or elles ont adopté une autre ligne de défense, en faveur de leur propre économie, afin de ne pas être financièrement entraînées dans la crise des autres. La recette en est simple : elles pratiquent l’union et excluent la solidarité.

Continuer la lecture de Macron accroché à son pari perdant

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Les facettes de la pauvreté américaine

La remarque est devenue banale depuis que l’on sait mieux de quoi on parle : les États-Unis sont un pays riche où survivent beaucoup de pauvres. L’OCDE le confirme encore dans une note sur la pauvreté infantile qui classe le pays parmi ceux où un cinquième des enfants la subissent. Et ce taux progresse.

Continuer la lecture de Les facettes de la pauvreté américaine

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

À nouveau de vilaines cachoteries

Les ambitions européennes d’Emmanuel Macron continuent de se réduire comme peau de chagrin. Le projet de taxation des GAFA défendu par Bruno Le Maire, le ministre français des Finances, ne va voir le jour qu’une fois inclue une  « clause d’exclusion » qui le rendra caduc lorsqu’une « solution internationale » au niveau de l’OCDE, et non plus seulement européen, sera adoptée. C’est le prix à payer, a-t-il reconnu pour convaincre les récalcitrants au sein de l’Union, dont l’Irlande qui a déroulé le tapis rouge fiscal aux GAFA.

Continuer la lecture de À nouveau de vilaines cachoteries

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

La tentation du contrôle social numérique

Illustrant la sensibilité accrue à la « traçabilité » numérique des humains et le désir de la maîtriser, l’information de l’agence de presse américaine AP a été largement reproduite dans les médias. Au terme de son enquête, celle-ci a pu vérifier que la désactivation de la fonction géolocalisation sur les téléphones mobiles d’Apple n’empêche pas de continuer à suivre les déplacements de leurs utilisateurs, foin de toute reconnaissance explicite du constructeur. Des désactivations complémentaires se révèlent nécessaires pour l’empêcher, mais leur description est entourée d’un nuage de fumée.

Continuer la lecture de La tentation du contrôle social numérique

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

RUPTURE SOUS CONTRÔLE DANS LA FINANCE ? Seconde partie, par François Leclerc

L’Association française pour l’intelligence Artificielle (AFIA), qui regroupe les chercheurs du domaine, organisait vendredi 7 octobre à Télécom ParisTech une journée consacrée à « L’IMPACT SOCIAL DE L’I.A. » avec le soutien de la Fondation telecom.

François Leclerc, qui a contribué à son organisation, y est intervenu sur le thème RUPTURE SOUS CONTRÔLE DANS LA FINANCE ?
Continuer la lecture de RUPTURE SOUS CONTRÔLE DANS LA FINANCE ? Seconde partie, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

RUPTURE SOUS CONTRÔLE DANS LA FINANCE ? Première partie, par François Leclerc

L’Association française pour l’intelligence Artificielle (AFIA), qui regroupe les chercheurs du domaine, organisait vendredi 7 octobre à Télécom ParisTech une journée consacrée à « L’IMPACT SOCIAL DE L’I.A. » avec le soutien de la Fondation télécom.

François Leclerc, qui a contribué à son organisation, y est intervenu sur le thème RUPTURE SOUS CONTRÔLE DANS LA FINANCE ? Continuer la lecture de RUPTURE SOUS CONTRÔLE DANS LA FINANCE ? Première partie, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

LA VOITURE CONNECTÉE NE FAIT PAS SEULEMENT RÊVER, par François Leclerc

Billet invité.

Il n’y en a dans les médias que pour la voiture dans laquelle on peut être assis les bras croisés et se faire véhiculer en regardant le paysage (ou un écran), mais cette étape n’est pas pour demain matin si l’on veut qu’elle soit généralisée. Tout en s’y préparant, l’industrie automobile a d’autres rêves plus immédiats en tête, l’informatique ayant fait son entrée fracassante au tableau de bord des véhicules qu’elle produit, au prétexte de leur auto-diagnostic.

Continuer la lecture de LA VOITURE CONNECTÉE NE FAIT PAS SEULEMENT RÊVER, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

VICTIME DE SES PROPRES CONTRADICTIONS ? par François Leclerc

Billet invité.

Les mois et les années filent et une crise chronique s’est installée, comme si elle était destinée à ne pas connaître d’issue. Financière à l’origine, elle s’est depuis approfondie dans tous les domaines : économique, sociale et politique. Pour offrir aujourd’hui un panorama peu engageant, alliant l’hypertrophie grandissante d’une activité financière parasitaire à la raréfaction des ressources de la planète et du travail – de l’emploi de la ressource humaine – ainsi qu’à l’accroissement des inégalités qui l’accompagne. Mais rien ne semble pouvoir stopper la course d’un système en voie de perdition, si ce n’est ses propres contradictions.

Celui-ci témoigne d’une incapacité à se réformer, sauf à la marge, et les mutations dont il se prévaut dans le cadre de l’économie numérique de demain ne l’augurent pas davantage. Bien que semblant irréparable et toujours dans l’attente d’un prochain accès de crise financière aiguë, le capitalisme survit sur le mode d’une crise endémique, qu’il nous impose et dont il tente de s’accommoder, faute de l’émergence avec suffisamment de force d’une alternative. Pour la suite, les paris sont engagés.

Continuer la lecture de VICTIME DE SES PROPRES CONTRADICTIONS ? par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail