Vers où va-t-on ?

Les prévisions des épidémiologistes et des économistes valent ce qu’elles valent quand les données sont sujettes à caution et les modèles dépassés. Laissant comme seule certitude que l’on ne sait pas et qu’aucune précaution n’est superflue en pareil cas. Le risque de menace devient omniprésent, et la dynamique qui en ressort n’est pas plaisante.

Continuer la lecture de Vers où va-t-on ?

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Comme de la démission dans l’air

Faute de vaccin, il n’y a qu’une seule manière d’arrêter la pandémie en cours, c’est d’attendre qu’elle soit stoppée une fois l’infection suffisamment propagée. Les demi-mesures actuelles sont inopérantes et les autorités Britanniques, qui n’en prennent aucune, ne sont pas de ce terrible point de vue illogiques.

Continuer la lecture de Comme de la démission dans l’air

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

La mondialisation pour le pire

Ursula von der Leyen présidente de la Commission et Mario Centeno de l’Eurogroupe y mettent du leur, mais chaque gouvernement agit isolément car le compte n’y est pas. Les gouvernements ont tiré la conclusion qui s’impose et agissent chacun dans leur coin, advienne que pourra !

Continuer la lecture de La mondialisation pour le pire

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail