Les banques s’opposent à leur régulation

Les mégabanques européennes font à nouveau parler d’elles, préférant ne pas monter en première ligne et laisser agir leurs lobbies. La Fédération bancaire français (FBF) n’y rechigne pas, les banques allemandes ne manquant pas d’autres préoccupations et se contentant de suivre.

Continuer la lecture de Les banques s’opposent à leur régulation

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L'actualité de demain : TOUT EST PERMIS ! par François Leclerc

Billet invité.

Ne vous frottez pas les yeux : les banques françaises sont soucieuses pour l’emploi et le font savoir au premier ministre par le moyen d’une lettre ouverte ! Les dirigeants de Crédit Agricole, BPCE, la Banque postale, Société Générale et BNP Paribas s’inquiètent du coût du plafonnement de certains frais bancaires et de ses répercussions sur les 300.000 emplois que représente en France le secteur bancaire.

Constatant « un dérapage très fort » à propos du projet de loi bancaire, Jean-Paul Chifflet, président de la Fédération bancaire française et directeur général de Crédit Agricole, en tire comme conséquence que « si on réduit les frais, les banques doivent rééquilibrer avec plus de marges sur les crédits », puisque ce sont de toute manière les clients des banques qui doivent payer et qu’il ne saurait être question de toucher aux bonus des dirigeants, aux dividendes des actionnaires et aux réserves de la banque.

Heureusement, Matignon a précisé que le montant des plafonnements des frais serait fixé par décret, afin « de préserver l’équilibre ».

Ils se croient tout permis, l’exemple est venu d’en-haut.

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail