En avant à reculons

Malgré les affirmations contraires, le contrôle de la pandémie est perdu en Espagne, en France, au Royaume Uni, en Belgique et aux États-Unis si l’on s’en tient aux grands pays occidentaux. La progression irrésistible du nombre des infections ne laisse aucun doute et l’augmentation des malades en soins intensifs va suivre en raison d’un effet retard. De quoi s’interroger sur la stratégie à reculons suivie par Emmanuel Macron.

Continuer la lecture de En avant à reculons

L’abécédaire d’une relance rebelle

Ils n’ont pas fini d’égrener les lettres de l’alphabet. Le « K » a désormais la faveur des analystes pour imager le processus de relance en cours. Une constatation s’impose : elle est inégale, certains secteurs économiques sont sinistrés, d’autres caracolent. D’un côté l’aéronautique, l’industrie automobile, la restauration et l’hébergement, l’évènementiel, de l’autre les nouvelles activités de l’économie numérique.

Continuer la lecture de L’abécédaire d’une relance rebelle

Le sable qui file entre les doigts

Comment accroitre la consommation tout en pratiquant une politique de l’offre favorable aux entreprises sans par exemple baisser la TVA comme en Allemagne ? Le gouvernement français n’a pas fini de loucher sur l’épargne des particuliers afin qu’elle y contribue. Mais comment obtenir que ceux-ci piochent dedans ?

Continuer la lecture de Le sable qui file entre les doigts

Sauvetage en vue des investisseurs dans les obligations pourries

Que faut-il relever pour rendre compte de l’état du monde ? La pandémie qui échappe à tout contrôle, en Inde, au Brésil et aux États-Unis, et de son rebond presque partout ailleurs ? Le tournant que représente la nouvelle donne économique et financière fait de récession et de menace déflationniste avancée ? La maîtrise improbable des émissions des gaz à effet de serre alors que le temps est compté ? Il ne manque pas de sujets annonçant une prochaine catastrophe. Mais comment s’y résoudre ?

Continuer la lecture de Sauvetage en vue des investisseurs dans les obligations pourries

Un coupable tout trouvé

Ce n’est pas la seconde vague de l’épidémie qui vient, et pour cause, c’est le rebondissement de l’initiale ! La communication est un art bien difficile quand il faut à la fois avertir du danger et rassurer pour préparer la rentrée…

Continuer la lecture de Un coupable tout trouvé

Mon dieu, que le capitalisme est joli

Le tournant est pris sans le dire, car le sujet est scabreux : plus besoin de rembourser la dette publique européenne il suffira de la stabiliser, nuance ! Même avec une croissance anémiée, son service sera soutenable à condition que ses taux ne s’envolent pas. Quel miracle va-t-il rendre cela possible ?

Continuer la lecture de Mon dieu, que le capitalisme est joli

L’équation italienne se complique

Les lignes bougent sans que cela soit toujours très perceptible. Les tractations qui suivent l’injonction des juges de Karlsruhe à la BCE en sont une illustration parmi d’autres. Le Bundestag ayant stoïquement décidé par la voix de son président Wolfgang Schäuble de ne rien faire, des parlementaires européens allemands tentent de jouer les médiateurs afin de sortir la Bundesbank de son mauvais pas, espérant que le Parlement européen sera mieux disposé. Un heureux évènement doit-il être attendu ? Cela donnerait raison à Isabel Schnabel, membre du conseil des gouverneurs de la BCE, qui s’est déclarée confiante, mais cela ne changera pas la face de l’Union européenne, car d’autres complications se présentent.

Continuer la lecture de L’équation italienne se complique

Il va falloir tenir parole

Réputées immunisées à tort, les banques françaises donnent des signes de faiblesse, bien qu’elles soient l’objet des meilleurs attentions du gouvernement et de la Banque de France. Elles sont attaquées sur deux fronts à la fois, leurs activités de marché et celles de crédit.

Continuer la lecture de Il va falloir tenir parole

Quand on s’endette, c’est pour la vie

Que faire de ses petites économies par les temps qui courent ? L’assurance-vie ne paie plus et le taux du livret A de la caisse d’Épargne pourrait encore baisser pour devenir inférieur à une inflation pourtant faible. Pour ceux qui ont ce problème de riche – relativement – la réponse a été trouvée dans la pierre. Non, pas les pierres précieuses mais l’immobilier ! Mais l’épargne n’y suffisant pas, et de loin, lourdement s’endetter est la seule solution, le piège est refermé.

Continuer la lecture de Quand on s’endette, c’est pour la vie