L’abécédaire d’une relance rebelle

Ils n’ont pas fini d’égrener les lettres de l’alphabet. Le « K » a désormais la faveur des analystes pour imager le processus de relance en cours. Une constatation s’impose : elle est inégale, certains secteurs économiques sont sinistrés, d’autres caracolent. D’un côté l’aéronautique, l’industrie automobile, la restauration et l’hébergement, l’évènementiel, de l’autre les nouvelles activités de l’économie numérique.

Continuer la lecture de L’abécédaire d’une relance rebelle

Sauvetage en vue des investisseurs dans les obligations pourries

Que faut-il relever pour rendre compte de l’état du monde ? La pandémie qui échappe à tout contrôle, en Inde, au Brésil et aux États-Unis, et de son rebond presque partout ailleurs ? Le tournant que représente la nouvelle donne économique et financière fait de récession et de menace déflationniste avancée ? La maîtrise improbable des émissions des gaz à effet de serre alors que le temps est compté ? Il ne manque pas de sujets annonçant une prochaine catastrophe. Mais comment s’y résoudre ?

Continuer la lecture de Sauvetage en vue des investisseurs dans les obligations pourries

Keynes à toutes les sauces gâtées

Jean Castex se prévaut d’un étrange « keynésianisme de l’offre » dont on ne sait trop où il va le chercher. Tandis que la tentation est grande de voir dans l’évolution de la politique financière allemande un tournant  « conceptuel ». Les dirigeants seraient-ils devenus des keynésiens comme l’affirme la correspondante du Monde à Berlin, Cécile Boutelet ? Ou bien plus simplement, le même pragmatisme que celui qui anima les dirigeants américains lors du précédent accès de crise aigüe, il y a une dizaine d’années, n’en est-il pas plutôt à son origine ?

Continuer la lecture de Keynes à toutes les sauces gâtées

La fuite en avant de l’endettement

L’endettement revient au premier plan de l’actualité financière, mais le discours sur la dette a changé. Les États dispendieux ne sont plus cloués au pilori, alors que les appels à l’investissement public se multiplient en pure perte en Europe, tandis que l’endettement mondial des entreprises non financières suscite désormais de sérieuses alarmes.

Continuer la lecture de La fuite en avant de l’endettement

Les envahisseurs zombies

Désormais, il ne peut plus être reproché aux commentateurs financiers d’être inattentifs aux comportements inhabituels des marchés. Ils ne veulent pas prendre le risque de ne pas voir venir une nouvelle crise aiguë. Chat échaudé craint l’eau froide. Alors, vu leur multiplication, les alertes ne manquent pas, on ne sait jamais car on ne sait plus.

Continuer la lecture de Les envahisseurs zombies