Ils croient toujours pouvoir retomber sur leurs pieds, quel métier

Bruno Le Maire, le ministre français des Finances, se paye la tête de ses concitoyens en leur cachant que ce sont eux qui vont rembourser la dette. Il en appelle à la croissance pour régler le problème, et non à l’impôt, mais c’est pourtant ce dernier levier qui va être principalement actionné.

Continuer la lecture de Ils croient toujours pouvoir retomber sur leurs pieds, quel métier

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Deux ou trois choses que l’on sait d’elles

À force de virages, allons-nous finir par avoir le tournis ? Les résultats des élections municipales sont clairement un tournant alors qu’Emmanuel Macron tente de négocier le sien. Peut-on dans ces conditions ajouter quelque chose à la déferlante étourdissante de commentaires ?

Continuer la lecture de Deux ou trois choses que l’on sait d’elles

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le capitalisme assisté nouvelle formule

Il va falloir déchanter, alors qu’ils n’en seront ce vendredi qu’à l’acte I de leurs tractations. Ni ce sommet, ni probablement celui de juillet qui se tiendra sous la présidence allemande ne pourront conclure. Le plan de relance européen va être discuté sous toutes les coutures.

Continuer la lecture de Le capitalisme assisté nouvelle formule

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Les grands sont parfois tout petits

La monarchie républicaine et la nomination de conseillers du Prince vont bien ensemble. Rien d’étonnant de la part d’Emmanuel Macron, dont la nomination d’un nouveau conseil révèle l’un des pans de son personnage. Les conseils se succèdent, avec le même usage et la même désinvolture à l’occasion.

Continuer la lecture de Les grands sont parfois tout petits

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Quelques réflexions heureusement répandues

Tournant ou pas tournant ? Pour Emmanuel Macron la question serait sur le tapis, à condition de se laisser prendre à de pauvres artifices allant le conduire à petitement composer sans renier ses objectifs, tout en évitant un nouveau Grenelle.

Continuer la lecture de Quelques réflexions heureusement répandues

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Quand ils n’avancent pas, ils reculent, dépassés

Il survient parfois des moments où l’on ne peut plus tergiverser ni biaiser. Les autorités européennes y sont parvenues, qui se raccrochent à l’idée qu’Angela Merkel va être porteuse d’une solution politique. Mais ce n’est pas si simple, car la Cour de Karlsruhe et la Bundesbank sont en droit hors de sa portée et on ne plaisante pas avec cela en Allemagne. Après tout, se disent-elles, les étapes de la construction de l’Europe n’ont cessé de reposer sur des compromis et cela va continuer ainsi, car elles ne voient pas d’autre solution.

Continuer la lecture de Quand ils n’avancent pas, ils reculent, dépassés

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

La bombe à retardement de Karlsruhe et les artificiers

Ils ont trois mois pour désamorcer la bombe lancée par les juges de Karlsruhe afin de stopper sa dynamique de démantèlement, dont le chef du gouvernement polonais a pris acte sans attendre. Après la BCE et la Cour européenne de justice (ECJ), c’était au tour de la Commission de réagir. Les deux premiers ont fait respectivement état de leur indépendance et de leur primauté, la dernière montre les dents en espérant en rester là.

Continuer la lecture de La bombe à retardement de Karlsruhe et les artificiers

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Les à-peu-près ne sont pas de circonstance

Jouant sur le registre émotionnel, multipliant les signes d’empathie, Emmanuel Macron a tenté de se donner le beau rôle, mais son allocution pose plus de questions qu’il n’a apporté de réponses. Il a martelé une date du 11 mai que son ministre de l’Intérieur s’est dès ce matin dépêché d’annoncer qu’elle était « un objectif et pas une certitude. »

Continuer la lecture de Les à-peu-près ne sont pas de circonstance

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le pari dangereux de Macron

Si l’on s’en tient aux faits, les annonces d’Emmanuel Macron, qui ne fait plus état des avis des scientifiques, sont inquiétantes.

1/Il met en avant la réouverture progressive des écoles, un point sensible, pour masquer sa véritable priorité qui est la relance de la machine économique.

2/ Il refuse tout dépistage systématique, qui n’aurait selon lui aucun sens (sauf pour les scientifiques qui le préconisent), pour privilégier le test des seules personnes présentant des symptômes en oubliant le cas des asymptomatiques.

3/ Il ne dit pas quel sort sera réservé aux personnes testées positives, retourneront-elles dans leur famille si rien n’est prévu pour les isoler ?

4/ Les critères selon lesquels les masques seront distribués sont flous. Seul le cas des usagers des transports en commun est identifié.

5/ Il martèle la date du 11 mai comme le début d’un processus, sur lequel nous en saurons plus dans quinze jours, et parle d’une attente de plusieurs mois pour disposer d’un vaccin. Entre ces deux échéances, combien de nouvelles personnes seront infectées, avec les risques afférents, en dépit des « gestes barrière » ? Est-ce le prix à payer pour la remise en marche de l’économie ?

 

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Un tout petit peu quand il faudrait beaucoup plus et mieux

Le monde ne tourne plus comme avant faute à une pandémie hors de toute proportion. Ses pics qui avaient été prématurément annoncés se révèlent être des mirages dangereux, et les précautions prises toujours plus insuffisantes. Que penser notamment d’une situation où, faute de prise en charge hospitalière des cas peu symptomatiques de l’infection, leur vie doit être partagée par leurs proches, sans parler du cas des infections asymptotiques non dépistées faute de campagnes de tests ?

Continuer la lecture de Un tout petit peu quand il faudrait beaucoup plus et mieux

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail