Vivre doublement à crédit pour combien de temps

Il n’est nul besoin de rappeler le gonflement ininterrompu du crédit privé et public, mais notre consommation excessive des ressources de la planète par rapport à leur renouvellement n’est pas d’une autre nature. Les échéances dans ce dernier domaine sont établies, les reculer demanderait une incontournable mutation de nos activités. Par défaut, il est attendu de mécanismes financiers improbables une solution illusoire de remplacement.

Continuer la lecture de Vivre doublement à crédit pour combien de temps

Par une belle et chaude journée d’été à ne pas gâcher

La BCE a annoncé hier la poursuite de ses programmes et cela n’a pas fait grand bruit, comme si cela allait de soi. Une légère déception était même perceptible, comme s’il était attendu de nouvelles interventions de sa part ! C’est dire l’addiction qui s’est installée.

Continuer la lecture de Par une belle et chaude journée d’été à ne pas gâcher

Les faux-semblants de la relance

Comme il est difficile de se débarrasser des mauvaises habitudes ! Annoncer des chiffres ronflants et vertigineux destinés à impressionner et à montrer sa détermination, c’est vieux comme le monde ! Les « 100 milliards d’euros au moins » annoncés triomphalement par Emmanuel Macron le 14 juillet n’y dérogent pas. Il est recommandé d’y voir de plus près.

Continuer la lecture de Les faux-semblants de la relance

Le capitalisme entre deux eaux

Doit-on parler de contradictions, d’impératifs contradictoires ou de cercles vicieux ? Qu’importe les dénominations, elles ne manquent pas. Certaines ont finalement trouvé leur solution, d’autres semblent au contraire bien installées. Premier inventaire.

Continuer la lecture de Le capitalisme entre deux eaux

Hypocrites quand ils ne sont pas ignorants

Ne serait-il pas temps que les dirigeants politiques européens apprennent comment fonctionne le système économique qu’ils croient défendre ? Rivés à leurs pauvres préceptes, ils multiplient les obstacles à sa rédemption alors qu’ils feraient mieux de regarder ce qui se passe outre-Atlantique.

Continuer la lecture de Hypocrites quand ils ne sont pas ignorants

Leur boussole est détraquée mais tous ne perdent pas le Nord

Ils ne savent plus très bien où ils en sont, seul l’instinct de conservation les guide ! Les uns brandissent le spectre du retour de l’inflation, d’autres celui de la « japonisation ». Tous remettent à plus tard le moment où il va falloir traduire leur pensée dans les faits.

Continuer la lecture de Leur boussole est détraquée mais tous ne perdent pas le Nord

Quelques réflexions heureusement répandues

Tournant ou pas tournant ? Pour Emmanuel Macron la question serait sur le tapis, à condition de se laisser prendre à de pauvres artifices allant le conduire à petitement composer sans renier ses objectifs, tout en évitant un nouveau Grenelle.

Continuer la lecture de Quelques réflexions heureusement répandues

Pour sauver le capitalisme de lui-même

Les circonstances exceptionnelles s’y prêtent, la foire aux idées nouvelles ne désemplit pas. Par quels moyens pourrait-on assumer l’héritage d’une situation financière inédite, l’apport actuel des banques centrales à la stabilisation du système ne suffisant pas ? comment sortir l’économie de la récession ? que faire face à l’endettement qui va s’accumuler si cela tarde ? Les remèdes traditionnels étant dépassés, d’autres doivent être inventés. Bien heureusement, de nouvelles recettes sont concoctées afin que les États cessent de s’endetter et que leurs dettes soient transformées, le capitalisme est sauvé !

Continuer la lecture de Pour sauver le capitalisme de lui-même

Le scénario qui n’est pas encore écrit

Il a fallu du temps pour y parvenir, mais c’est chose faite : la stratégie de « l’immunité collective » est abandonnée, et il va falloir attendre la disponibilité d’un traitement ou d’un vaccin pour supprimer dans la vie courante les mesures de protection. Ce qui est plus facile à dire qu’à faire et à conjuguer avec la reprise progressive de l’enseignement et du travail.

Continuer la lecture de Le scénario qui n’est pas encore écrit

Le chagrin pour les uns, la pitié pour les autres

Les occasions de se sentir révolté sans pouvoir l’exprimer ne manquent pas. Au plus près de nous, nous ressentons douloureusement le sort des pensionnaires de maisons de retraite qui n’ont jamais autant mérité qu’aujourd’hui leur nom de mouroir. Ou bien celui des plus démunis, sans toit ni emploi, qui comprennent qu’ils ont encore moins qu’avant un avenir et connaissent même la faim. Ou encore celui des réfugiés condamnés à nos portes à une dangereuse promiscuité sans pouvoir s’en échapper.

Continuer la lecture de Le chagrin pour les uns, la pitié pour les autres