Les cuisines de la finance

Les banques européennes ont utilisé les liquidités de la BCE pour acheter en masse des titres souverains émis par leurs pays. Leurs portefeuilles en regorgent, qui contiennent 1.600 milliards de ces titres. La part de la dette souveraine dans les portefeuilles des banques varie fortement d’un pays à l’autre: elle se situe entre 5% et 10% de l’encours total de crédit au secteur privé en Allemagne et en France, elle avoisine 20% en Espagne et au Portugal et elle approche 50% dans certains pays d’Europe centrale et orientale.

Continuer la lecture de Les cuisines de la finance

Ils croient toujours pouvoir retomber sur leurs pieds, quel métier

Bruno Le Maire, le ministre français des Finances, se paye la tête de ses concitoyens en leur cachant que ce sont eux qui vont rembourser la dette. Il en appelle à la croissance pour régler le problème, et non à l’impôt, mais c’est pourtant ce dernier levier qui va être principalement actionné.

Continuer la lecture de Ils croient toujours pouvoir retomber sur leurs pieds, quel métier

Comment franchir le mur de la dette

« Nous voulons tous un retour à la normale, mais ce ne sera le cas que lorsque les gens sentiront qu’ils pourront reprendre toutes leurs activités », a déclaré Jerome Powell pour qui la reprise de l’économie américaine va être longue, car les activités ne reprennent que progressivement et le chômage est très élevé en raison de destructions d’emplois qui ne sont pas provisoires. Mais il ne modifie pas ses prévisions de croissance à long terme, sans chercher à comprendre plus avant l’ampleur et les causes du sérieux problème que rencontre l’économie américaine.

Continuer la lecture de Comment franchir le mur de la dette

Malaise dans la civilisation

Il est frappant de constater que les tentatives de sortir avec des solutions hétérodoxes du piège de l’endettement qui se referme sont rejetées par certains sans qu’ils ne daignent énoncer d’alternative. L’émission de dette perpétuelle est particulièrement ciblée, sans doute parce qu’elle n’imposerait pas de remises en question majeures et que la formule a déjà été employée au sortir de la seconde guerre mondiale.

Continuer la lecture de Malaise dans la civilisation

Être à la hauteur de la situation serait nouveau

Si les 750 milliards d’euros d’achats de titres obligataires publics et d’entreprises de la BCE peuvent dans l’immédiat éviter une réédition de la crise obligataire qui a déjà menacé la zone euro d’éclatement, ils ne sont qu’un pis-aller. Et les plans de soutien qui reposent en premier lieu sur du crédit, que ce soit aux entreprises ou aux États, ne vont pas non plus au cœur du sujet.

Continuer la lecture de Être à la hauteur de la situation serait nouveau

Les crises se suivent et ne se ressemblent pas

Le mot rebond fait fureur ce matin, mais il serait plus sage de s’en tenir à la minorisation des pertes pour rendre compte de la situation des Bourses et du marché pétrolier. Après un « lundi noir », les investisseurs reprennent leur souffle ce mardi, impressionnés par la visite symbolique du président chinois à Wuhan et les déclarations de matamore de Donald Trump. À l’image de la fébrilité des marchés, leur opinion est versatile.

Continuer la lecture de Les crises se suivent et ne se ressemblent pas

Entre les deux, leurs cœurs balancent

Profiter des taux bas actuels pour investir à crédit ? n’y pensez pas ! Les farouches opposants à cette politique évoquent le moment où les taux vont immanquablement augmenter et étrangler les finances publiques lors du refinancement de la dette.

Continuer la lecture de Entre les deux, leurs cœurs balancent

Qu’est ce qui nous attend avec la monnaie ?

On n’en a pas fini avec la Libra de Facebook, dont le lancement est toujours prévu en 2020, malgré ses avanies de départ. L’annonce du projet n’a entraîné que… l’annonce du lancement d’une réflexion au sein de la BCE sur l’émission d’une monnaie numérique européenne. Témoignage, tout de même, de la crainte bien fondée d’être dépassé par les évènements, la création monétaire cessant d’être une prérogative réservée aux États.

Continuer la lecture de Qu’est ce qui nous attend avec la monnaie ?

Le très gros pari injouable de la dette

Cela ne s’arrête jamais ! Un jour le niveau atteint par la dette étudiante aux États-Unis fait souci (un classique), un autre le laxisme de la distribution du crédit immobilier est relevé en France, un autre encore l’explosion un peu partout de l’endettement des entreprises est soulignée. Il y aurait donc partout anguille sous roche et pour un peu la dette publique serait oubliée… Au point où nous en sommes, le chiffrage de la dette, qui met en valeur sa constante progression, ne distingue d’ailleurs pas la dette publique de la privée.

Continuer la lecture de Le très gros pari injouable de la dette

L’opacité financière n’est pas une fatalité

Peut-on imaginer avoir contracté une dette et ne pas savoir avec qui ? Cela semble parfaitement incongru, mais c’est pourtant le sort des États qui sont globalement dans l’ignorance de l’identité des détenteurs de leurs obligations souveraines. Cela n’est pas sans avantage, peut-on remarquer au passage, puisque cela permet aux âmes bien intentionnées de menacer des foudres d’un marché hors de portée les contestataires de leurs diktats dogmatiques. Nouveauté, lever ce voile est à portée !

Continuer la lecture de L’opacité financière n’est pas une fatalité