Ne les prenez pas au pied de la lettre

Le commissaire Pierre Moscovici et Mário Centeno, le président de l’Eurogroupe, ont comme il se doit salué dans les propos du ministre des Finances allemand Olaf Scholz « une percée » et annoncé que « nous pouvons être plus optimistes que jamais ». Mais ils ont pris leur désir pour la réalité lorsque l’on creuse un peu le sujet de l’Union bancaire qui revient sur le tapis.

Continuer la lecture de Ne les prenez pas au pied de la lettre

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Cette Grèce qui ne fait plus les manchettes

Fort de sa victoire aux législatives du 7 juillet, Kyriákos Mitsotákis, le président de Nouvelle Démocratie, a pris la succession d’Alexis Tsipras de Syriza, mais cela ne change rien à l’affaire. La Grèce reste sous la tutelle inflexible d’autorités européennes qui veillent au grain dans un « cadre de surveillance renforcée ».

Continuer la lecture de Cette Grèce qui ne fait plus les manchettes

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le désendettement, un débat mené à reculons quand il devient inévitable

Le débat clé sur le meilleur moyen de réduire l’endettement massif rejaillit à propos de l’Italie après être réapparu en Grèce. On sait qu’il n’y a pas trente-six mille manières d’y parvenir, une forte inflation et une forte croissance étant les préférables. Par défaut, il ne reste que le réaménagement de la dette, et dans les cas ultimes sa restructuration. Mais, longtemps monnaie courante, cette dernière option est devenue un interdit, au nom des intérêts supérieurs du système financier.

Continuer la lecture de Le désendettement, un débat mené à reculons quand il devient inévitable

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Pour couronner le tout, les banques grecques boulet au pied

Sur la pointe des pieds, les dirigeants européens ont organisé la sortie de la Grèce de son 3ème « plan de sauvetage » après avoir salopé le travail et dévasté le pays. Tout cela pour repousser l’échéance inéluctable de la réduction d’une dette proprement insoutenable. Mais l’admettre est incompatible avec la doxa et le déni prévaut une fois de plus, quitte à saluer non sans une forte dose d’hypocrisie le « courage » de grecs à qui ils n’ont laissé d’autre choix.

Continuer la lecture de Pour couronner le tout, les banques grecques boulet au pied

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

En Grèce, la fuite en avant se poursuit

La Grèce sort épuisée ce mois d’août de neuf ans de « programmes d’aide ». Mais ses créanciers n’ont pas pu s’empêcher de célébrer l’évènement, soucieux de tourner cette page qui n’est pas spécialement à leur gloire mais satisfaits d’avoir imposé leur autorité, se substituant aux marchés dans le rôle du croquemitaine pour préserver leurs intérêts bancaires.

Continuer la lecture de En Grèce, la fuite en avant se poursuit

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Simulacre en Grèce afin d’éviter le trop plein

Devant l’accumulation de problèmes, la page grecque devait être impérativement tournée. Point trop n’en faut. Mais c’est à un simulacre que la dernière réunion de l’Eurogroupe nous fait assister, qui consiste pour l’essentiel à repousser de dix ans, en 2032, le moment où les grecs devront rembourser les prêts européens. Les négociations finales ont été ardues, mais elles ont finalement abouti, car c’est à ce prix que la page pouvait être affichée comme tournée.

Continuer la lecture de Simulacre en Grèce afin d’éviter le trop plein

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

La semaine des replâtrages sans avenir

À la veille d’un Conseil franco-allemand de la dernière chance de demain mardi, les dirigeants allemands et français sont toujours à la recherche d’un replâtrage de dernière minute de leur « feuille de route ». On ne se perdra pas dans les détails.

Continuer la lecture de La semaine des replâtrages sans avenir

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

La Grèce s’acharne à ne pas vouloir être un bon élève

Un Eurogroupe de plus s’est penché sur la dette grecque, cette fois-ci à Sofia, mais il serait plus juste de dire qu’il a survolé le problème, pour ne pas dire qu’il n’a rien conclu ! Au mieux un constat de désaccord, pour ne pas perdre les bonnes habitudes.

Continuer la lecture de La Grèce s’acharne à ne pas vouloir être un bon élève

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail