Un moteur de plus en plus petite cylindrée

Un traité de coopération et d’intégration franco-allemand a été adopté en janvier dernier et un Conseil européen va se tenir ce mois-ci, qui a donné l’occasion à Angela Merkel et Emmanuel Macron de faire « un point d’étape » sur la mise en œuvre du traité et préparer le Conseil.

Continuer la lecture de Un moteur de plus en plus petite cylindrée

Europe : FAUT-IL ESPÉRER UN NOUVEAU SÉISME ? par François Leclerc

Billet invité.

Est-il besoin d’aligner les données les plus officielles pour mettre en évidence que l’Europe est engagée dans une lente mais irrésistible descente vers la récession et la déflation ? Et que tous les pays en donnent désormais les signes, même l’Allemagne (pour ne plus parler de l’Italie et de la France) ? « Notre reprise est modeste, faible, inégale et fragile mais ce n’est pas une récession », a déclaré hier Mario Draghi en parlant de la zone euro, mais que dira-t-il demain, après avoir mis si longtemps à reconnaître la pression déflationniste en se réfugiant derrière les prévisions favorables mais sujettes à caution du taux du swap d’inflation à 5 ans, avant de finalement l’admettre ?

L’institut allemand IFO laisse prévoir pour le troisième trimestre une croissance zéro pour le pays, ramenant celle-ci à 1,5% pour l’année en cours. « La plus importante économie de la zone euro se trouve dans une situation dangereuse, entre un atterrissage en douceur et une longue période de quasi-stagnation » constate pour sa part l’économiste en chef du groupe financier ING. Il commence à être perçu que ce que l’Allemagne a accompli – et dont son gouvernement fait aujourd’hui un modèle pour tous – a bénéficié d’un contexte international favorable qui a disparu et de l’existence d’une puissance industrielle sans équivalent.

Continuer la lecture de Europe : FAUT-IL ESPÉRER UN NOUVEAU SÉISME ? par François Leclerc