Une nature à forcer pour sortir d’un cadre convenu dans un contexte qui ne le permet plus

Imprégnés par leur conformisme et leurs dogmes, nos édiles ont bien du mal à sortir de leur cadre et ne s’y prennent qu’avec retard, forcés et contraints. Prendre la mesure exacte de la situation pour en tirer les conséquences implique d’abandonner leurs certitudes et cela ne va pas sans mal, quoiqu’ils en disent !

Continuer la lecture de Une nature à forcer pour sortir d’un cadre convenu dans un contexte qui ne le permet plus

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Quand tout marche sur la tête, tenez bon la rampe

Les tabous les mieux établis ne résistent pas quand le système marche sur la tête. Quand il est question d’accorder une prime à ceux qui travaillent, tournant le dos à la diminution du « coût du travail » ; quand la valeur refuge de l’or baisse au lieu de monter, ou quand Boeing décide de ne plus verser de dividendes ; ou encore lorsque il est demandé aux grandes entreprises de ne pas se ruer sur les liquidités des banques centrales comme si c’étaient de vulgaires supermarchés.

Continuer la lecture de Quand tout marche sur la tête, tenez bon la rampe

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

« Je ne sais qu’une chose, c’est que je ne sais rien » (Montaigne)

La plus grande incertitude règne depuis qu’il a été reconnu par les plus lucides qu’un nouvel épisode aigu de la crise déclenchée en 2008 était en cours. Avec comme seul recours de se raccrocher à l’idée qu’il sera de courte durée, en « V », comme les dirigeants des banques européennes en ont exprimé la certitude prématurée lors d’une conférence à Londres. Signe du désarroi qui s’est emparé pourtant des meilleurs esprits, certains dénoncent le retour au « dirigisme », pris à contrepied par l’avalanche de mesures gouvernementales et l’utilisation du mot honni de « nationalisation » (*) !

Continuer la lecture de « Je ne sais qu’une chose, c’est que je ne sais rien » (Montaigne)

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

À son tour l’Allemagne entre dans la danse

Où va-t-on si l’Allemagne entre à son tour dans une période d’instabilité politique ? Angela Merkel a annoncé son départ pour la fin de la législature et Andrea Nahles a quitté la présidence du SPD et la vie politique. Et Annegret Kramp-Karrenbauer, désormais à la tête de la CDU,  est loin de faire l’unanimité. La greffe n’a pas pris comme espéré. Il en ressort que l’édifice actuel est fragilisé.

Continuer la lecture de À son tour l’Allemagne entre dans la danse

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Des élections européennes pour ne rien faire

Non mais ! Qui est-ce qui commande ? Les statistiques d’Eurostat laissent peu de doute à ce sujet lorsqu’elles rendent public les chiffres de l’endettement au sein de la zone euro.

Continuer la lecture de Des élections européennes pour ne rien faire

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Ce n’est que partie remise

Que faut-il retenir, pour juger de l’évolution de la politique européenne allemande, des déclarations d’Angela Merkel à propos de la politique française, ou de celles de Jens Weidmann, le président de la Bundesbank ? Continuer la lecture de Ce n’est que partie remise

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Fructueuses palabres italiennes

La confirmation officielle est attendue, jugé il y encore peu totalement hors des clous, le budget italien de l’année prochaine est par magie redevenu dedans. On s’en doutait un peu, en dépit des joutes verbales qui ont longuement opposé la Commission et le gouvernement italien. Tout est bien qui finit provisoirement bien, en attendant la suite.

Continuer la lecture de Fructueuses palabres italiennes

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Après le G20, le Conseil européen qui ne sert à rien

Entre Bruxelles et Rome le spectacle continue avec le bénéfice d’un nouvel entrant, Paris. En creusant le déficit budgétaire 2019, à un niveau qui fait encore l’objet de tous les calculs, Emmanuel Macron a donné un grand coup de main involontaire à ses homologues italiens.

Continuer la lecture de Après le G20, le Conseil européen qui ne sert à rien

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Macron accroché à son pari perdant

En s’engageant dans la voie de réformes répondant aux canons de beauté des autorités allemandes, le président français espérait obtenir en retour les moyens de favoriser la relance de l’économie européenne. Or elles ont adopté une autre ligne de défense, en faveur de leur propre économie, afin de ne pas être financièrement entraînées dans la crise des autres. La recette en est simple : elles pratiquent l’union et excluent la solidarité.

Continuer la lecture de Macron accroché à son pari perdant

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

À fleurets mouchetés

Nous n’en sommes pas du tout arrivés aux dernières extrémités. L’apocalypse européenne est repoussée à plus tard. Face à face, le Premier ministre italien Giuseppe Conte et le commissaire Pierre Moscovici continuent d’affirmer dans tous les médias leur volonté de dialogue, la seule chose sur laquelle ils sont d’accord.

Continuer la lecture de À fleurets mouchetés

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail