Nous ne sommes pas au bout du compte, on s’en doutait un peu

L’euthanasie est un sujet qui suscite de fortes controverses, et elle n’est pratiquée qu’en douce, si l’on peut dire ! Mais la situation régnant à l’intérieur des résidences de personnes âgées, les Ehpad en France, ne revient-elle pas à la pratiquer à grande échelle faute de moyens et de priorités, sans que la décision d’en finir soit prise par les intéressés ? Les mouroirs de jadis ne sont pas loin. Un voile pudique, pour ne pas dire hypocrite, enrobe le drame en cours.

Continuer la lecture de Nous ne sommes pas au bout du compte, on s’en doutait un peu

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

La crise rend bête et intelligent à la fois

Que se passera-t-il quand nous sortirons, un jour, de cette crise qui paralyse le fonctionnement « normal » du monde, dépassant tout ce que l’on pouvait imaginer ? Il y a ceux, invétérés, qui au plus profond d’eux-mêmes restent persuadés que tout reviendra comme avant, et il y a les autres qui se prennent à espérer qu’il n’en sera rien, que le choc est trop puissant, et que les mises en cause de facto qui interviennent aujourd’hui ne passeront pas à la trappe. L’histoire n’est jamais écrite à l’avance, ce truisme est de faible consolation, mais sait-on jamais ? « L’An 01 » n’est il qu’une rêverie ?

Continuer la lecture de La crise rend bête et intelligent à la fois

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Entre protection sanitaire et de l’économie, un arbitrage effectué dans la confusion

De la récession à la dépression, il n’y a qu’un pas et il va être franchi, c’est désormais largement admis. Mais le constat ne s’arrête pas là, vu le chômage grandissant qui va s’en suivre. La consommation appelée à faiblir, la dépression s’approfondira. Pour toute réaction, un G20 virtuel convoqué aujourd’hui pour frapper les esprits annonce 5.000 milliards de dollars de mesures. C’est l’addition des plans existants et le chiffrage de mesures de toutes natures, dont des garanties de prêts. Aucune nouvelle mesure n’a été prise, cela porte un nom, l’esbroufe !

Continuer la lecture de Entre protection sanitaire et de l’économie, un arbitrage effectué dans la confusion

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

La route est droite mais la pente est rude

Dépenser sans compter, c’est le nouveau mantra qui vaut aussi bien pour les banques centrales que pour les gouvernements. Mais comment procéder, sur qui peut-on compter pour le coup ? Chez les économistes, le débat est engagé. Ils privilégient l’implication des unes ou des autres, à moins que ce ne soit les deux à la fois. Mais ce n’est pas sans poser de sérieux problèmes, car chaque option a de fortes conséquences négatives.

Continuer la lecture de La route est droite mais la pente est rude

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le coronavirus contamine l’économie aussi

Plus la pandémie durera, plus l’économie faiblira. Comment demander en même temps de s’isoler pour se protéger et d’emprunter les transports publics pour aller travailler ? Lorsque Bruno Le Maire, le ministre français des Finances, martèle que « sécurité sanitaire et économique doivent aller de pair », il pratique un numéro d’équilibriste. Les injections de liquidités, reports de taxes, garanties de prêts, nationalisations… tout l’arsenal possible des aides aux entreprises et à l’économie n’enrayeront pas ce processus.

Continuer la lecture de Le coronavirus contamine l’économie aussi

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

À chacun de jouer !

Tout faire quoi qu’il en coûte ! La promesse est devenue unanime ou presque, la volte-face est spectaculaire. D’abord prises de court, et pour certaines ne voulant pas se rendre à l’évidence, les autorités annoncent dans le monde entier qu’elles vont faire face. Comment ne pas les croire, sauf à leur faire un procès d’intention au risque d’être heureusement démenti ?

Continuer la lecture de À chacun de jouer !

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Comme de la démission dans l’air

Faute de vaccin, il n’y a qu’une seule manière d’arrêter la pandémie en cours, c’est d’attendre qu’elle soit stoppée une fois l’infection suffisamment propagée. Les demi-mesures actuelles sont inopérantes et les autorités Britanniques, qui n’en prennent aucune, ne sont pas de ce terrible point de vue illogiques.

Continuer la lecture de Comme de la démission dans l’air

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Quand tout fout le camp

Les règles les plus intangibles ne sont pas faites pour être respectées quand les circonstances deviennent exceptionnelles. Que ce soient celles du « pacte de stabilité » européen ou bien du « déficit zéro » allemand. Angela Merkel l’a signifié hier et cela devient parole d’Évangile. Cela pose toutefois plusieurs questions : quelle va être l’ampleur de ce tournant, combien de temps va-t-il durer et comment pourra-t-il être revenu dessus ?

Continuer la lecture de Quand tout fout le camp

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L’Italie révélateur du rebondissement de la crise européenne

La situation en Italie et ses développements préfigurent-ils ce qui attend l’Europe toute entière ? Le gouvernement y est confronté à un redoutable arbitrage qui ne va pas lui être réservé : comment contenir la pandémie sans paralyser l’activité économique ? La Chine a fermé ses usines – avec des résultats qui restent à confirmer, une fois fait la part de la propagande – ce n’est pas le cas en Italie. Les mesures gouvernementales, à première vue draconiennes, peuvent-elles faire illusion, risquant de seulement ralentir la propagation du coronavirus mais par contre de précipiter le pays plus profondément dans la récession dans laquelle il se trouve probablement déjà ?

Continuer la lecture de L’Italie révélateur du rebondissement de la crise européenne

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Cela ne prend pas une bonne tournure du tout

Peut-on encore douter de la grande fragilité du système financier ? Un vent de panique, l’expression n’est pas trop forte, a recommencé à souffler ce lundi matin et la dégringolade boursière vire au krach en Europe, faisant suite à la chute intervenue sur les places asiatiques. Dans l’affolement, les capitaux refluent massivement vers le marché obligataire, faisant encore baisser les taux. Celui des titres américains à 10 ans est passé la nuit dernière sous les 0,5 %.

Continuer la lecture de Cela ne prend pas une bonne tournure du tout

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail