Les réjouissances qui nous pendent au bout du nez

De nouvelles grandes peurs ont pris le relais des frayeurs ancestrales, et elles ne sont pas mineures. Dernière en date, la pandémie du coronavirus qui fait trembler le monde entier, en tête d’une liste qui n’en finit pas et nous renvoie à la grande peste. Notre civilisation serait-elle condamnée à vivre sous le régime d’une fragilité grandissante et d’un destin incertain ?

Continuer la lecture de Les réjouissances qui nous pendent au bout du nez

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail