L’inflation, cette petite bête qui ne monte pas

Phénomène devenu banal dont on ne parle plus, l’inflation est passée en territoire négatif en août dans la zone euro, mesurée à -0,2% par l’Office européen des statistiques. Dans un monde où depuis des décennies elle était surveillée comme le lait sur le feu, ce n’est pas un petit changement. Qualifier d’inflation négative la déflation de sinistre réputation afin d’en amortir l’impact ne change rien à l’affaire.

Continuer la lecture de L’inflation, cette petite bête qui ne monte pas

Ces paroles triomphales trop vite prononcées

Ce devait être un « tournant historique », mais l’adoption du plan de relance communautaire pourrait être sans lendemain, à suivre les préparatifs des prochaines élections allemandes et de la désignation du remplaçant d’Angela Merkel.

Continuer la lecture de Ces paroles triomphales trop vite prononcées

Les temps ont changé, l’endettement n’est plus maudit

Sans que cela ne soit une grande surprise, le détricotage de la régulation financière adopté il y a une décennie se poursuit par étapes afin de permettre aux banques d’accroître le crédit, dans le but de favoriser la relance ! Et ce n’est pas fini !

Continuer la lecture de Les temps ont changé, l’endettement n’est plus maudit

Le décodage qui s’impose quand cela vasouille

L’intervention à la rencontre virtuelle des banques centrales de Jackson Hole de Jerome Powell, en charge de la Fed, a pour résultat de faire couler beaucoup plus d’encre que de contribuer à la relance. En tirant la leçon que la priorité de la Federal Reserve n’était plus l’inflation mais l’emploi, Jean-Marc Vittori croit pouvoir en tirer la conclusion dans Les Échos que l’on assiste à « une petite révolution ». On nage dans le malentendu, animé par l’idée soudée au corps que tout va nécessairement retomber sur ses pieds, tel un culbuto qui se redresse toujours.

Continuer la lecture de Le décodage qui s’impose quand cela vasouille

En avant vers la dette quasi-perpétuelle

Après la dette publique, la BCE manifeste une fois de plus en grand ses meilleures intentions à l’égard du système bancaire. Un troisième round estimé à 1.000 milliards d’euros de prêts intitulé TLTRO III va lui être destiné au prétexte de relancer le crédit bancaire en direction des entreprises et des particuliers. En réalité, l’objectif est tout autre.

Continuer la lecture de En avant vers la dette quasi-perpétuelle

Leur boussole est détraquée mais tous ne perdent pas le Nord

Ils ne savent plus très bien où ils en sont, seul l’instinct de conservation les guide ! Les uns brandissent le spectre du retour de l’inflation, d’autres celui de la « japonisation ». Tous remettent à plus tard le moment où il va falloir traduire leur pensée dans les faits.

Continuer la lecture de Leur boussole est détraquée mais tous ne perdent pas le Nord

La BCE monétise déjà la dette, mais il ne faut pas le dire

Selon une fiction savamment entretenue, l’interdiction du financement des États par la BCE est respectée. En réalité, celle-ci contourne allègrement la difficulté en achetant la dette souveraine sur le second marché auprès des banques et des investisseurs, qui ne la détiennent que brièvement dans ce cas. Mais la banque a d’autres ressources, il lui suffit de modifier les règles qu’elle s’est elle-même donnée.

Continuer la lecture de La BCE monétise déjà la dette, mais il ne faut pas le dire

Le choix impossible de l’austérité ou de l’inflation

À en croire François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France, nous n’aurons comme seul choix possible, quand l’orage sera passé, que l’austérité aggravée ou l’inflation galopante. Bon, il ne le dit pas comme cela ! Il choisit naturellement la première option dans sa tribune parue dans Le Monde. Exit la monétisation de la dette, il faudra la rembourser, car « il n’y a pas de miracle ».(*)

Continuer la lecture de Le choix impossible de l’austérité ou de l’inflation

Les crises se suivent et ne se ressemblent pas

Le mot rebond fait fureur ce matin, mais il serait plus sage de s’en tenir à la minorisation des pertes pour rendre compte de la situation des Bourses et du marché pétrolier. Après un « lundi noir », les investisseurs reprennent leur souffle ce mardi, impressionnés par la visite symbolique du président chinois à Wuhan et les déclarations de matamore de Donald Trump. À l’image de la fébrilité des marchés, leur opinion est versatile.

Continuer la lecture de Les crises se suivent et ne se ressemblent pas

À la recherche du temps perdu

L’équation financière est ainsi faite qu’il est bien souvent plus aisé de chiffrer les besoins de financement que d’y répondre. Illustrant cette fâcheuse constatation, les dirigeants européens vont devoir à la fois boucler leur budget pluri-annuel et dégager le financement des investissements des programmes de transition écologique et technologique. Mais comment y parvenir sans toucher à des contraintes budgétaires qu’ils ont mis moins de temps à adopter qu’ils vont en mettre pour les retoucher ?

Continuer la lecture de À la recherche du temps perdu