L'actualité de la crise : LE PLAN A' EST EN MARCHE EN ESPAGNE, par François Leclerc

Billet invité

Les ministres des finances allemand et français ont fait à Copenhague de la mauvaise politique en décidant du montant du pare-feu censé protéger l’Eurozone des suites de la crise. Leurs contextes parlementaire et électoral respectifs aidant, ils ont affiché leur désaccord pour ensuite édifier un muret présenté comme infranchissable. Après l’envolée embarrassante du ministre français François Baroin avant qu’il ne se rende à Copenhague, au vu du résultat final de la réunion: « Le pare-feu, c’est un peu comme le nucléaire sur le plan militaire, c’est fait pour ne pas être utilisé, c’est de la dissuasion ».

Maniant une arithmétique créative dès qu’il s’agit de faire de la gonflette, les ministres ont additionné les centaines de milliards d’euros pour atteindre le millier de milliards de dollars préconisé par l’OCDE. Et non la même somme, mais en euro, comme initialement réclamé par François Baroin. Le ministre irlandais des finances, Michael Noonan, osant même, en fin de réunion, déclarer que c’est cette somme ronflante en dollars qui va être retenue par les marchés, et non les 800 milliards d’euros auxquels les ministres sont parvenus.

Continuer la lecture de L'actualité de la crise : LE PLAN A' EST EN MARCHE EN ESPAGNE, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail