PERTE DE CONFIANCE DANS LES BANQUES CENTRALES, par François Leclerc

Billet invité.

Que peuvent les banques centrales ? La question parait bizarre tellement il en est attendu, mais le scepticisme grandit devant leur absence de résultats en dépit de la multiplication de leurs mesures non conventionnelles, ainsi que de leurs innovations, comme l’adoption de taux négatifs par certaines.

Continuer la lecture de PERTE DE CONFIANCE DANS LES BANQUES CENTRALES, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

LA GUERRE SANS FIN DES MONNAIES, par François Leclerc

Billet invité.

De plus en plus nombreux, les économistes qui voient plus loin que le bout de leur nez se grattent la tête. Qu’il est loin le temps où Nouriel Roubini pouvait seul se prévaloir du surnom de Mister Doom (Monsieur catastrophe), car les alarmistes sont désormais légion  ! Ce n’est pas une consolation, car ils ont en commun de non seulement craindre le pire mais aussi de ne pas savoir comment et quand il surviendra.

Continuer la lecture de LA GUERRE SANS FIN DES MONNAIES, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

LES LEVIERS DE LA RELANCE MONDIALE EN DISCUSSION, par François Leclerc

Billet invité.

L’injection de liquidités directement aux particuliers par les banques centrales vient de faire hier un adepte de plus, le très respectable chroniqueur du Financial Times Martin Wolf. Afin de susciter la demande qui fait défaut et que les banques centrales ne parviennent pas à susciter, il suggère après d’autres qu’il leur soit donné le pouvoir de procéder à une telle distribution.

Continuer la lecture de LES LEVIERS DE LA RELANCE MONDIALE EN DISCUSSION, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L'actualité de la crise : JUSQU'OÙ, JUSQU'À QUAND ? par François Leclerc

Billet invité.

La crise américaine présente trois niveaux de lecture.

Le premier est politique et illustre le violent affrontement en cours, qui vise à faire perdre les prochaines présidentielles à Barack Obama, à tout prix. Le second est social et analyse les effets dans la société américaine, ainsi que ses conséquences politiques profondes. Le dernier est économique et financier et déborde par nature du cadre américain, étant donné le caractère mondial de la crise financière.

Les trois ont leur calendrier propre, mais ils se conjuguent et dominent la scène internationale, étant donné leurs répercussions potentielles, ainsi que le rôle du dollar et de la dette américaine dans le système financier.

Continuer la lecture de L'actualité de la crise : JUSQU'OÙ, JUSQU'À QUAND ? par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail