La justice instrument de la revanche

L’Espagne et le Brésil se partagent le triste privilège de voir des candidats susceptibles d’emporter des élections empêchés d’y participer par des décisions judiciaires très contestables.

Tout à sa croisade, Mariano Rajoy a obtenu des juges qu’ils embastillent les leaders indépendantistes et leur interdisent de se présenter à la présidence du Parlement Catalan, où ils seraient sinon élus. Mais les juges allemands, sur qui il était compté, n’ont pas extradé Carles Puigdemont, accusé de rébellion. On a appris que les services secrets espagnols avaient choisi l’Allemagne pour le faire arrêter, de préférence au Danemark ou à la Finlande, estimant que les chances d’extradition y étaient plus élevées. C’est raté, mais l’élection du président du Parlement est toujours en panne.

Au Brésil, le juge Sergio Moro a émis un mandat de dépôt et Lula a passé sa première nuit en prison. Toujours donné comme favori aux prochaines élections présidentielles, il pourrait être empêché de se présenter. Certes, il a prêté le flanc aux accusations de corruption avec le Parti des travailleurs, composant dès son accession à la présidence avec un monde politique rompu à toutes les pratiques de la corruption, dont l’appui d’une partie lui était indispensable faute de majorité au Congrès. Mais suite à Dilma Rousseff qui a été destituée en deux temps trois mouvements, il bénéficie également du traitement de faveur d’une procédure accéléré alors que tant d’enquêtes traînent en longueur, impliquant tant d’hommes politiques qui ne sont pas inquiétés.

Au Brésil et en Espagne, c’est l’heure de la revanche. Dans les deux cas, la justice est instrumentalisée et se révèle être une justice de classe.

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

LE BRÉSIL PLONGE DANS L’INCONNU, par François Leclerc

Billet invité.

Le jeu de massacre continue au Brésil avec l’ouverture par la Cour suprême d’une enquête pour « obstruction à la justice » visant le président par intérim Michel Temer. Celui-ci s’est faute de mieux déclaré « victime d’un complot », tandis que les rues des grandes villes du pays retentissaient du slogan « Fora Temer ! » (Dehors Temer).

Continuer la lecture de LE BRÉSIL PLONGE DANS L’INCONNU, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

PARALLÈLE BRÉSILIEN, par François Leclerc

Billet invité.

L’actualité brésilienne, faite de scandales de corruption impliquant la classe politique dans son ensemble et d’émeutes sanglantes dans les prisons, me renvoie à mes deux années passées à São Paulo, en 2005 et 2007. Lula accomplissait alors son premier mandat et un grand scandale de corruption affectant le Parti des travailleurs avait éclaté, créant un fort désarroi.

Continuer la lecture de PARALLÈLE BRÉSILIEN, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

NETTOYAGE AU KARCHER AU BRÉSIL, par François Leclerc

Billet invité.

La société brésilienne va-t-elle parvenir à se débarrasser de la gangrène de la corruption qui la ronge ? Débusqué il y a trois ans, le tentaculaire scandale Petrobras continue de secouer le monde politique qui craint désormais une seconde vague de nouvelles révélations. Les dirigeants de ce géant du pétrole, qui sont nommés par le pouvoir, ont financé les caisses noires des partis politiques et de leurs plus influents responsables, via un cartel illicite des grands groupes du BTP à qui ils confiaient des contrats en sous-traitance.
Continuer la lecture de NETTOYAGE AU KARCHER AU BRÉSIL, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

LES JUGES BRÉSILIENS NE DÉSARMENT PAS, par François Leclerc

Billet invité.

Les épisodes de la lutte contre la corruption qui oppose les autorités judiciaires aux plus hauts dignitaires de l’État se poursuivent au Brésil, à la manière d’une telenovela. À ceci près qu’il s’agit de la réalité et que cette série est sans fin, étendant même ses effets dans d’autres pays latino-américains via les entreprises brésiliennes du BTP.

Continuer la lecture de LES JUGES BRÉSILIENS NE DÉSARMENT PAS, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

RIEN N’ARRÊTERA PLUS LES PROCUREURS BRÉSILIENS, par François Leclerc

Billet invité.

Les évènements se sont précipités. Le groupe Odebrecht a comme prévu signé l’accord de collaboration avec la justice, 77 de ses cadres le signant à titre individuel. Leurs dénonciations viseraient 130 hommes politiques de nombreux partis, échangées contre des remises de peine. Le groupe s’est de surcroit engagé à payer une amende de 2 milliards de dollars.

Continuer la lecture de RIEN N’ARRÊTERA PLUS LES PROCUREURS BRÉSILIENS, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

LA CORRUPTION À LA BRÉSILIENNE SUR LA SELLETTE, par François Leclerc

Billet invité.

De sourde, la guerre qui oppose les magistrats brésiliens de l’enquête « lava jato » (lavage express) aux dirigeants politiques corrompus est brusquement devenue ouverte. Ces derniers font preuve ces jours-ci d’une extrême nervosité à l’approche d’un accord de collaboration entre la justice et les responsables du géant du BTP Odebrecht, dont le PDG est détenu en prison. Contre des remises de peine, ceux-ci seraient prêts à parler et à impliquer dans des délits de corruption des dizaines d’élus, qui cherchent à tout prix à arrêter l’enquête.

Continuer la lecture de LA CORRUPTION À LA BRÉSILIENNE SUR LA SELLETTE, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

CE QUE RÉVÈLE LA CHUTE DE DILMA, par François Leclerc

Billet invité.

Le feuilleton de la chute de Dilma Rousseff n’est pas fini, mais la cause est entendue. Elle est la victime non seulement d’une droite brésilienne revancharde qui veut en finir avec les années Lula, mais aussi des insuffisances et errements de son propre camp.

Continuer la lecture de CE QUE RÉVÈLE LA CHUTE DE DILMA, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

LA MAUVAISE PART DE L'HÉRITAGE DE LULA, par François Leclerc

Billet invité.

Avec la destitution de Dilma Rousseff qui se rapproche, la corruption a de beaux jours devant elle. Les députés, et avec eux la classe politique dans son ensemble, viennent de dévier le coup qui les menaçait afin que tout reste comme avant, à quelques victimes expiatoires près.

Continuer la lecture de LA MAUVAISE PART DE L'HÉRITAGE DE LULA, par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L’EXPORT ET LA DETTE TOMBENT A L’EAU, QUE RESTE-T-IL DANS LE BATEAU ? par François Leclerc

Billet invité.

La cause était entendue, au lendemain de l’épisode aigu de la crise : le salut viendrait par l’export que l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) avait brillamment contribué à développer. Les Chinois étaient sommés de valoriser leur monnaie pour freiner leurs exportations inondant les marchés occidentaux, et les Européens d’accroitre leur compétitivité pour augmenter les leurs. Mais le résultat n’est pas au rendez-vous, il y a quelque chose qui cloche là-dedans ! Le FMI vient de rendre publiques ses dernières prévisions mondiales et manifeste à nouveau son inquiétude. Il y a de quoi : ce sera la neuvième fois en trois ans qu’il révisera celles-ci à la baisse…

De puissants facteurs s’additionnent pour créer une spirale descendante, aux effets plus ou moins prononcés suivant les régions du monde et les pays ; la contagion se répand au sein d’une économie devenue mondialisée au sein de laquelle les pays exportateurs se révèlent très dépendants de la santé de leurs clients. La baisse de la production industrielle allemande vient de frapper les esprits, elle que l’on croyait intouchable en raison de son excellence. Le Japon connait un gros trou d’air en raison d’une augmentation de la TVA destinée à modestement limiter un déficit budgétaire et une dette gigantesques. Le Brésil est rudement touché, son modèle de développement reposant sur les exportations agricoles et le développement de son marché intérieur sur le crédit aux classes moyennes.

Continuer la lecture de L’EXPORT ET LA DETTE TOMBENT A L’EAU, QUE RESTE-T-IL DANS LE BATEAU ? par François Leclerc

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail