Il va falloir tenir parole

Réputées immunisées à tort, les banques françaises donnent des signes de faiblesse, bien qu’elles soient l’objet des meilleurs attentions du gouvernement et de la Banque de France. Elles sont attaquées sur deux fronts à la fois, leurs activités de marché et celles de crédit.

Continuer la lecture de Il va falloir tenir parole

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le tour des banques européennes ne saurait tarder

Un malheur n’arrive jamais seul. La Société Générale, confrontée à des « rumeurs de marché » insistantes, a tenté de couper court en devançant la date de publication de ses résultats trimestriels. Elle a dû reconnaitre ses grosses pertes dans la banque d’investissement, et ne va pas pouvoir en rester là en ce qui concerne ses provisions pour défauts de crédits. Le temps de la splendeur est révolu, la Société Générale enregistre la chute de sa valorisation boursière et entraine BNP Paribas, Crédit Agricole, BPCE et Natixis dans son sillage, sans même attendre la publication de leurs résultats demain et après-demain. Le secteur bancaire français ne peut plus prétendre à l’exception dans son splendide isolement.

Continuer la lecture de Le tour des banques européennes ne saurait tarder

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Une journée comme les autres

La Commission européenne a l’œil. Elle réitère ses prévisions de croissance (faibles) pour cette année et pour 2020, mais elle convient que les risques de se tromper augmentent. Heureusement, Valdis Dombrovskis, le commissaire chargé de l’euro, a le remède en magasin, « il est grand temps de réformer tout en maintenant des finances publiques saines » a-t-il commenté, muni de ses œillères habituelles.

Continuer la lecture de Une journée comme les autres

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail