La tête dans le sable

Au bilan de ce nouveau sommet, de laborieux compromis à propos de la Biélorussie et de la Turquie ont été adoptés sur le thème du « retenez-moi ou je fais un malheur ». Il ressort bien peu de concret du sommet, si ce n’est… la convocation d’un prochain sommet informel en novembre, qui sera consacré aux relations avec la Chine. Celles avec la Russie n’ont pas cet honneur. La réduction des dépendances stratégiques européennes vis à vis des États-Unis ont également conduit les chefs d’État et de gouvernement à demander à la Commission de tardivement concentrer ses efforts financiers dans le domaine des nouvelles technologies.

Continuer la lecture de La tête dans le sable

Le déni n’est pas une politique

Les mesures provisoires n’ayant par définition qu’un temps, quand bien même elles sont prolongées comme c’est le cas, que va-t-il leur succéder ? Pour la pandémie, la cause semble entendue, il est selon Emmanuel Macron « raisonnable de penser » qu’un vaccin sera bientôt disponible, justifiant que tout soit fait en attendant pour éviter un reconfinement généralisé et ses conséquences « collatérales », mettant « le pays à l’arrêt ». La nouvelle donne économique s’annonce persistante, et le remède n’est pas trouvé.

Continuer la lecture de Le déni n’est pas une politique

Un sérieux couac durant le concert

L’emphase l’a donc emporté, arrangeant tout le monde. L’évènement est historique, pas question de faire la fine bouche ! Emporté par son élan, Emmanuel Macron promet même que les contribuables ne seront pas mis à contribution afin de financer la manne financière qui va être partagée. Mais aujourd’hui rien ne le garantit.

Continuer la lecture de Un sérieux couac durant le concert

La réinitialisation du capitalisme, une trouvaille

Le temps est venu d’une « grande réinitialisation du capitalisme » proclame Klaus Schwab qui se défend de tout « rêve impossible » tout en énonçant un programme chimérique. On aurait envie de lui dire chiche, comme s’il suffisait de pousser un bouton ! D’année en année, le fondateur du Forum de Davos nous a habitués aux envolées sans lendemain, son fonds de commerce. Dans la foulée, de grandes entreprises américaines soucieuses de leur image de marque affichent des convictions anti-racistes, mais l’on est accoutumé à s’interroger sur leurs concrétisations.

Continuer la lecture de La réinitialisation du capitalisme, une trouvaille

Le nez sur le guidon, les autorités ne relèvent pas la tête

Encore une question à 1.000 milliards, cette fois-ci de dollars ! Au dernier pointage, 109 pays émergents ont dans l’urgence demandé de l’aide au FMI, asphyxiés financièrement. Et, d’ici la fin de l’année prochaine, 3.400 milliards de dettes arriveront à maturité et devront être soit remboursées soit « roulées » (renouvelées). La Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced) réclame l’élaboration d’un « cadre complet pour faire face à la dette souveraine insoutenable ». Problème, il fait défaut.

Continuer la lecture de Le nez sur le guidon, les autorités ne relèvent pas la tête

Quand le pétrole ne se porte pas comme un charme

L’attention est focalisée sur le très bas prix du pétrole sur le marché mondial, un indicateur de toujours, mais le pire est-il intervenu ? Un rebond a certes salué les démarches de Donald Trump qui cherche à obtenir une baisse de la production pour faire remonter les cours. Il était sous la pression d’une intense campagne de lobbying qui réclamait des sanctions contre Riyad et Moscou, mais leur résultat se fait attendre. En tout état de cause, la médiation ne sera pas suffisante pour calmer le jeu étant donné l’ampleur de la chute de la demande.

Continuer la lecture de Quand le pétrole ne se porte pas comme un charme

Nous ne sommes pas au bout du compte, on s’en doutait un peu

L’euthanasie est un sujet qui suscite de fortes controverses, et elle n’est pratiquée qu’en douce, si l’on peut dire ! Mais la situation régnant à l’intérieur des résidences de personnes âgées, les Ehpad en France, ne revient-elle pas à la pratiquer à grande échelle faute de moyens et de priorités, sans que la décision d’en finir soit prise par les intéressés ? Les mouroirs de jadis ne sont pas loin. Un voile pudique, pour ne pas dire hypocrite, enrobe le drame en cours.

Continuer la lecture de Nous ne sommes pas au bout du compte, on s’en doutait un peu

Quand les grands sont tout petits

Une dépêche de l’AFP dévoile la teneur du projet de déclaration des dirigeants européens qui vont l’avaliser demain, après d’éventuelles corrections. Ils s’en tiennent, tenons-nous bien, à décider de «  commencer à préparer les mesures nécessaires pour revenir à un fonctionnement normal de nos sociétés et à une croissance durable », n’assurant que le programme minimum. Un progrès est toutefois enregistré, car hier les ministres des Finances n’étaient même pas parvenus à s’entendre sur un communiqué commun.

Continuer la lecture de Quand les grands sont tout petits

La part du rêve qu’il faut à tout prix préserver

L’actualité offre parfois l’occasion de rêver et, lorsque l’on s’y laisse aller, donne l’espoir de vivre de véritables tournants politiques aux États-Unis et en Allemagne, sans trop oser le dire de peur d’être à contrecourant.

Continuer la lecture de La part du rêve qu’il faut à tout prix préserver

Le très gros pari injouable de la dette

Cela ne s’arrête jamais ! Un jour le niveau atteint par la dette étudiante aux États-Unis fait souci (un classique), un autre le laxisme de la distribution du crédit immobilier est relevé en France, un autre encore l’explosion un peu partout de l’endettement des entreprises est soulignée. Il y aurait donc partout anguille sous roche et pour un peu la dette publique serait oubliée… Au point où nous en sommes, le chiffrage de la dette, qui met en valeur sa constante progression, ne distingue d’ailleurs pas la dette publique de la privée.

Continuer la lecture de Le très gros pari injouable de la dette