Ce risque que l’on choisi de ne pas voir

Les régulateurs de la finance n’ont qu’à bien se tenir, car les banques et les assureurs-vie haussent la voix à l’occasion de la transposition de Bâle 3 en droit européen pour les premières et en raison des bas taux obligataires pour les seconds. Les deux réclament des aménagements et ont de très bonnes chances d’être entendus.

Continuer la lecture de Ce risque que l’on choisi de ne pas voir

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L’assurance en alerte

Rien ne va plus dans l’assurance-vie, à qui le poncif de « placement favori des français » est attribué. Les compagnies d’assurance sont prises en étau entre les bas taux obligataires, avec lesquels elles se financent à long terme, et leurs produits à capital garanti. Il en résulte un effet de ciseaux qui pèse sur la rentabilité et cela impose d’augmenter les fonds propres. Par parenthèse, les fonds de pension par capitalisation hier présentés comme une panacée sont logés à la même enseigne.

Continuer la lecture de L’assurance en alerte

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Les assurances face à « l’aversion au risque »

Comme l’annonce le quotidien financier Les Échos titrant sur « un branle-bas de combat » dans l’assurance-vie, les taux obligataires « bousculent les certitudes de l’épargne à la française ». On admirera au passage « les certitudes » dont se démarque un journal qui n’en manque pas, apologue avéré des recettes du libéralisme. Continuer la lecture de Les assurances face à « l’aversion au risque »

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail