L’enjeu algérien dépasse les frontières du pays

Les mots manquent pour qualifier les mobilisations d’hier. Il avait été souligné que ce vingtième vendredi de manifestations massives coïnciderait avec le 57ème anniversaire de l’Indépendance algérienne, et que cette date symbolique lui donnerait une dimension particulière. Au choix, ces manifestations ont donc mérité d’être qualifiées d’historiques ou de monstrueuses, ou bien des deux à la fois. Non seulement à Alger, mais également à Constantine, Oran, Tizi Ouzou, Bejaia, dans toutes les grandes wilayas et les moins grandes…

Continuer la lecture de L’enjeu algérien dépasse les frontières du pays

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Du nouveau à Alger

Pour le 17ème vendredi consécutif, les places et les rues d’Alger et de toutes les principales villes du pays, de Sétif à Constantine et de Sidi Bel Abbès à Mostaganem, ont été envahies par des marées de manifestants venus en famille, sans que leur nombre et leur tranquille détermination ne faiblissent.

Continuer la lecture de Du nouveau à Alger

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

La dynamique de l’apaisement

Le chef d’État-major de l’armée tient les rênes sans savoir où il va. Dans l’immédiat, il remplit ses promesses et les manœuvres d’intimidation policières ont cessé. L’Armée protège les marches du peuple, avait-il annoncé, rompant avec les tentatives de les entraver prétexte à réaction. Mais ensuite ?

Continuer la lecture de La dynamique de l’apaisement

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le goût inoubliable de la liberté

Ahmed Gaïd Salah, le chef d’État-major de l’armée, est à fond de cale. L’offensive éclair contre la corruption qu’il a mené cette semaine contre le clan Bouteflika et les oligarques n’a en rien entamé l’exigence des centaines de centaines de milliers de manifestants qui, pour la 7ème fois, ont envahi les rues des grandes villes du pays afin d’obtenir un assainissement général. « Nous avons dit tous, c’est tous ! ».

Continuer la lecture de Le goût inoubliable de la liberté

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Quand l’histoire s’accélère

L’affrontement entre le clan Bouteflika et l’armée a précipité les évènements. Sous la pression montante de cette dernière, Abdelaziz Bouteflika n’a pas eu d’autre choix que de lâcher prise et de démissionner sans attendre.

Continuer la lecture de Quand l’histoire s’accélère

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L’épreuve de force est engagée dedans et dehors du système

 

Le clan Bouteflika aura tout tenté avec l’annonce de la formation d’une nouvelle équipe gouvernementale laborieusement constituée. Mais son départ apparait comme inévitable. Il va démissionner d’ici la fin de son mandat, le 28 avril, a annoncé la présidence, pour éviter l’affront d’un « empêchement » et tenter de négocier une issue pour protéger ses proches. Toutes les rumeurs avaient ce matin circulé pour faire pression sur lui, dont la mobilisation de la Gendarme nationale. L’arrestation de personnes suspectées de corruption a un avant-goût d’épuration a dimension variable. Aucun nom n’a été donné à ce stade.

Continuer la lecture de L’épreuve de force est engagée dedans et dehors du système

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L’armée cherche à trancher à moindre frais

Ne s’embarrassant pas de subtilités, le général Ahmed Gaïd Salah a proclamé que « la majorité du peuple algérien, à travers les marches pacifiques, a accueilli favorablement la proposition  de l’armée », qui demeure « immuable ». Elle seule « s’inscrit dans le cadre constitutionnel et constitue l’unique garantie à même de préserver une situation politique stable, afin de prémunir notre pays de toute situation malencontreuse » précise un communiqué du ministère algérien de la Défense pour s’il était encore nécessaire, dissiper tout malentendu.

Continuer la lecture de L’armée cherche à trancher à moindre frais

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Une assemblée constituante algérienne

L’Algérie est plongée dans l’euphorie mais l’incertitude croît. Le système ne réalise pas ce qui lui arrive et tente de se sortir de ce mauvais pas sans y parvenir. Qu’il ait cru pouvoir obtenir gain de cause par le lâchage d’Abdelaziz Bouteflika en dit long sur son incompréhension de la situation.

Continuer la lecture de Une assemblée constituante algérienne

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail