Une sortie de crise et de transition démocratique floue

La volonté de rester unis l’a emporté sur des désaccords placés au second plan. La 1ère Conférence nationale de la société civile, qui s’est tenue samedi à Alger, est parvenue à définir les conditions générales d’une « sortie de crise et de transition démocratique », une première depuis le démarrage du mouvement le 22 février.

Continuer la lecture de Une sortie de crise et de transition démocratique floue

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Du nouveau à Alger

Pour le 17ème vendredi consécutif, les places et les rues d’Alger et de toutes les principales villes du pays, de Sétif à Constantine et de Sidi Bel Abbès à Mostaganem, ont été envahies par des marées de manifestants venus en famille, sans que leur nombre et leur tranquille détermination ne faiblissent.

Continuer la lecture de Du nouveau à Alger

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

En Algérie le système joue l’usure du mouvement

Comme il était prévisible, l’élection présidentielle du 4 juillet a été annulée faute de candidats. Deux inconnus avaient bien remis un dossier au Conseil constitutionnel, mais celui-ci les a retoqués. Aucun autre candidat ne s’est présenté sous la pression des manifestants qui ne veulent pas de cette élection. Ils récusent  le président de la République par intérim, Abdelkader Bensalah, en charge de sa supervision, et réclament également le départ de Noureddine Bedoui (surnommés les 2B).

Continuer la lecture de En Algérie le système joue l’usure du mouvement

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L’armée algérienne sommée d’être responsable

Devenu l’homme fort du système, Ahmed Saïd Salah avance masqué. Des plans sont prêtés au chef d’état-major de l’armée, mais il se pourrait tout aussi bien qu’il improvise depuis des semaines. Après tout, la situation est totalement inédite et rien dans son expérience si particulière du pouvoir ne l’a préparé à y faire face.

Continuer la lecture de L’armée algérienne sommée d’être responsable

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L’armée marque le pas

Avec à sa tête son chef d’État-major, l’armée recule sur des positions qui ne sont pas préparées à l’avance. La réponse au test voulu par Ahmed Gaïd Salah est sans équivoque, les interventions policières n’intimident en rien les algériens, c’est trop tard, c’est raté ! Ou alors il faut s’y prendre en grand, en très grand !

Continuer la lecture de L’armée marque le pas

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le temps des rêves est terminé

Forte de tout son poids dans la société algérienne, l’armée va garder un pouvoir qu’elle a toujours conservé entre ses mains depuis l’indépendance et démontrer que rien ne peut se faire sans elle, Mais dans quelles conditions va-t-elle y parvenir ? Au nom du respect de la constitution, et afin de couper court à tout autre processus dont l’armée risquerait de ne pas conserver le contrôle, le chef d’État-major a choisi de confier l’intérim de la présidence au président du Sénat, le premier des « trois B » que sont Abdelkader Bensalah, Tayeb Belaiz et Noureddine Bedoui, dont le départ a été réclamé par la grande foule des manifestants. C’est tout un programme.

Continuer la lecture de Le temps des rêves est terminé

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

L’armée choisit de précipiter l’affrontement

C’était trop beau, le plan suggéré par El Moudjahid n’a pas été retenu. Abdelkader Bensalah, président du Conseil de la Nation, la chambre haute du Parlement algérien a été élu mardi président par intérim par les deux chambres réunies. L’élection du nouveau président devra intervenir dans les 90 jours.

Ahmed Gaïd Salah a choisi de défier les manifestants qui réclament le départ de l’ensemble des caciques, dont lui. C’est un très mauvais signe pour la suite. Des milliers d’étudiants l’ont fait savoir dès l’annonce à Alger, mais ils ont été dispersés par une police qui jusqu’à maintenant laissait faire.

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le système attend son heure et la prépare

Dans l’immédiat, le régime désormais aux mains de l’armée utilise les gendarmes pour empêcher des premières manifestations en semaine, en prélude à l’interdiction de plus grandes, et pour finir par celles du vendredi à la faveur du véritable coup de force que représenterait l’occupation du terrain pour empêcher le rassemblement.

Continuer la lecture de Le système attend son heure et la prépare

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Le goût inoubliable de la liberté

Ahmed Gaïd Salah, le chef d’État-major de l’armée, est à fond de cale. L’offensive éclair contre la corruption qu’il a mené cette semaine contre le clan Bouteflika et les oligarques n’a en rien entamé l’exigence des centaines de centaines de milliers de manifestants qui, pour la 7ème fois, ont envahi les rues des grandes villes du pays afin d’obtenir un assainissement général. « Nous avons dit tous, c’est tous ! ».

Continuer la lecture de Le goût inoubliable de la liberté

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Quand l’histoire s’accélère

L’affrontement entre le clan Bouteflika et l’armée a précipité les évènements. Sous la pression montante de cette dernière, Abdelaziz Bouteflika n’a pas eu d’autre choix que de lâcher prise et de démissionner sans attendre.

Continuer la lecture de Quand l’histoire s’accélère

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail