Nous ne sommes pas au bout du compte, on s’en doutait un peu

L’euthanasie est un sujet qui suscite de fortes controverses, et elle n’est pratiquée qu’en douce, si l’on peut dire ! Mais la situation régnant à l’intérieur des résidences de personnes âgées, les Ehpad en France, ne revient-elle pas à la pratiquer à grande échelle faute de moyens et de priorités, sans que la décision d’en finir soit prise par les intéressés ? Les mouroirs de jadis ne sont pas loin. Un voile pudique, pour ne pas dire hypocrite, enrobe le drame en cours.

Continuer la lecture de Nous ne sommes pas au bout du compte, on s’en doutait un peu

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Un tout petit peu quand il faudrait beaucoup plus et mieux

Le monde ne tourne plus comme avant faute à une pandémie hors de toute proportion. Ses pics qui avaient été prématurément annoncés se révèlent être des mirages dangereux, et les précautions prises toujours plus insuffisantes. Que penser notamment d’une situation où, faute de prise en charge hospitalière des cas peu symptomatiques de l’infection, leur vie doit être partagée par leurs proches, sans parler du cas des infections asymptotiques non dépistées faute de campagnes de tests ?

Continuer la lecture de Un tout petit peu quand il faudrait beaucoup plus et mieux

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Entre protection sanitaire et de l’économie, un arbitrage effectué dans la confusion

De la récession à la dépression, il n’y a qu’un pas et il va être franchi, c’est désormais largement admis. Mais le constat ne s’arrête pas là, vu le chômage grandissant qui va s’en suivre. La consommation appelée à faiblir, la dépression s’approfondira. Pour toute réaction, un G20 virtuel convoqué aujourd’hui pour frapper les esprits annonce 5.000 milliards de dollars de mesures. C’est l’addition des plans existants et le chiffrage de mesures de toutes natures, dont des garanties de prêts. Aucune nouvelle mesure n’a été prise, cela porte un nom, l’esbroufe !

Continuer la lecture de Entre protection sanitaire et de l’économie, un arbitrage effectué dans la confusion

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Une nature à forcer pour sortir d’un cadre convenu dans un contexte qui ne le permet plus

Imprégnés par leur conformisme et leurs dogmes, nos édiles ont bien du mal à sortir de leur cadre et ne s’y prennent qu’avec retard, forcés et contraints. Prendre la mesure exacte de la situation pour en tirer les conséquences implique d’abandonner leurs certitudes et cela ne va pas sans mal, quoiqu’ils en disent !

Continuer la lecture de Une nature à forcer pour sortir d’un cadre convenu dans un contexte qui ne le permet plus

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Autre temps, autres mœurs

Les milliards valsent, mais seront-ils suffisants ? Ce qui était un doute devient une certitude, c’est non ! Il est enregistré que la BCE a repris la main, mais il va falloir la garder le temps passant. Les métaphores guerrières destinées à rassurer et assurer les faux-semblants sont de sortie. L’un parle de son « bouclier », l’autre de la « bombe » que représenterait l’activation du Mécanisme de stabilité européenne (MES), d’autres encore font état des « munitions illimitées » de la banque centrale. Et le gouvernement français tente de contenir la chute de l’activité économique en créant une « task force ».

Continuer la lecture de Autre temps, autres mœurs

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Vers où va-t-on ?

Les prévisions des épidémiologistes et des économistes valent ce qu’elles valent quand les données sont sujettes à caution et les modèles dépassés. Laissant comme seule certitude que l’on ne sait pas et qu’aucune précaution n’est superflue en pareil cas. Le risque de menace devient omniprésent, et la dynamique qui en ressort n’est pas plaisante.

Continuer la lecture de Vers où va-t-on ?

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail

Comme de la démission dans l’air

Faute de vaccin, il n’y a qu’une seule manière d’arrêter la pandémie en cours, c’est d’attendre qu’elle soit stoppée une fois l’infection suffisamment propagée. Les demi-mesures actuelles sont inopérantes et les autorités Britanniques, qui n’en prennent aucune, ne sont pas de ce terrible point de vue illogiques.

Continuer la lecture de Comme de la démission dans l’air

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail