Chronique de la honte, suite

D’incontestables progrès ayant été enregistrés, les 47 réfugiés à bord du Sea-Watch 3 n’ont cette fois-ci attendu que dix jours en mer avant d’être autorisés à débarquer, transis de froid, dans le port sicilien de Catane.

Continuer la lecture de Chronique de la honte, suite

Partagez
Recommandez par mail Recommandez par mail