Le vent de l’histoire ou du boulet de canon

Les mois d’août sont réputés pour ne rien s’y passer, une idée fausse mais tenace. Le calme préluderait à la tempête, lit-on partout à propos du retour de la pandémie, mais on ne peut s’arrêter là. Des interventions militaires pourraient survenir aux marches de l’Europe, en mer Égée et en Biélorussie, tandis que Donald Trump mène campagne contre l’Iran.

Continuer la lecture de Le vent de l’histoire ou du boulet de canon

La « gouvernance par les nombres » (*)

L’économie et la finance sont des lieux de prédilection pour les chiffres. Les indicateurs sont autant d’actes de foi du moment, croissance, chômage, inflation, productivité… cela n’arrête pas et oriente les prises de décision, délivrant au jour le jour satisfécits ou bien le contraire. La pensée économique est envahie, la réflexion n’en sort pas grandie.

Continuer la lecture de La « gouvernance par les nombres » (*)

Pourquoi ils toussent

Les pertes affichées par les grands groupes français atteignent des milliards d’euros, l’unité de compte qui désormais prévaut en tous domaines en ces temps de gigantisme. Cela va-t-il si mal après quelques semaines d’une forte baisse de l’activité économique suivies d’une reprise durablement poussive ? Le tissu économique serait-il à ce point fragile ? C’est une hypothèse à sérieusement envisager.

Continuer la lecture de Pourquoi ils toussent

Qui vit par l’épée périra par l’épée

Afin de stabiliser le système financier, les banques centrales ont poussé au crime avec leurs injections massives de liquidités à taux proche de zéro. L’endettement a partout gonflé en conséquence et les pays les moins bien armés se retrouvent aujourd’hui pris au piège du remboursement. Comment assumer cet héritage qui mènera à un séisme financier si rien ne l’empêche ?

Continuer la lecture de Qui vit par l’épée périra par l’épée

Les faux-semblants de la relance

Comme il est difficile de se débarrasser des mauvaises habitudes ! Annoncer des chiffres ronflants et vertigineux destinés à impressionner et à montrer sa détermination, c’est vieux comme le monde ! Les « 100 milliards d’euros au moins » annoncés triomphalement par Emmanuel Macron le 14 juillet n’y dérogent pas. Il est recommandé d’y voir de plus près.

Continuer la lecture de Les faux-semblants de la relance